Undefined

Agricultural value chain development and smallholder competitiveness

Photo by Johny Goerend on Unsplash Workshop organised by the Agence française de développement and FERDI.

Supply chains in food systems have been undergoing massive and rapid changes. This is happening not only in industrialized countries, but also in developing countries, including Sub-Saharan Africa where agriculture is dominated by smallholder farmers. Changes have been associated with income growth, urbanization, new diets with greater diversity in food consumption, and the emerging supermarket revolution. These changes are creating clear gains for consumers but also a new reality for smallholder farmers to which they need to adapt, implying a threat to their survival if they don’t and an opportunity for income gains if they do. The threat is that they will be displaced by imported foods and vertically integrated production systems in catering to domestic consumers. With smallholder farmers accounting for the vast majority of the poor, social implications of failure to adapt can be enormous, resulting in social disruption and mass migration. The opportunity is to access dynamic and remunerative markets that support the adoption of technological change, the diversification of production systems, investments in quality, and rising welfare standards. Key for opportunities to prevail over threats is smallholder inclusiveness and responsiveness to changing food supply chains, with particular emphasis on the role of producer organizations, contracting schemes, quality recognition and technology adoption.

How to achieve this will be explored in this workshop. The agenda focuses on four issues:

      1. How do changes in food supply chains drive agricultural and rural transformations, creating threats and opportunities for smallholder farmers?

      2. What are options for smallholder inclusiveness in transformed supply chains?

      3. How to design contracts for smallholder competitiveness and welfare?

      4. How to create quality recognition in markets and support smallholder responsiveness?

The workshop will bring together researchers and practitioners addressing these issues. It will take the form of presentations, discussion, and extensive panel consultations, resulting in an updated perspective in using agriculture for development ten years after publication of the World Development Report on this subject.

To read :

de Janvry, A.,  Macours K., Sadoulet, E. (eds) (2017) Learning for adopting: Technology adoption in developing country agriculture, Ferdi, 120 p.

 

 

 

Preliminary programme

Thursday November, 15th / Jeudi 15 novembre

14.00 – 14.15

Opening remarks

Patrick Guillaumont, President of Ferdi  / Président de la Ferdi

Gaël Giraud, Chief Economist of Agence Française de Développement / Chef économiste à l’Agence Française de Développement

14.15 – 15.45

Session 1: Value chains and development

Chair: Christophe Angely, Head of Strategy of Ferdi / Directeur de la stratégie de la Ferdi

  • Alain de Janvry and Elisabeth Sadoulet, Professor, University of California at Berkeley and Senior Fellow Ferdi / Professeur à l’Université de Californie à Berkeley et Senior Fellow Ferdi

"Changes in food supply chains and opportunities for agricultural and rural transformations"

  • Johan Swinnen, Professor at Leuven University / Professeur à l'Université de Louvain

"Supply Chain development and options for smallholder inclusiveness"

  • Maximo Torero, Executive Director at The World Bank / Directeur exécutif à la Banque mondiale

"Innovations for inclusive value-chain development"

Discussant: Marie-Hélène Collion, Consultant to the World Bank, Agriculture and Rural Development / Consultante à la Banque mondiale, Agriculture développement rural

16.00 – 17.30

Session 2: Incentives for smallholder participation

Chair: (to be determined)

  • Vianney Dequiedt, Vice-President in charge of Collegiums et Professor at the Cerdi, Auvergne Clermont University / Vice-Président en charge des Collegiums et Professeur au Cerdi, Université Clermont Auvergne

"Promoting quality in agri-food supply chains"

  • Gaëlle Balineau, Research Officer at AFD / Chargée de recherche à l'AFD

"Experiences in smallholder inclusion: contracting, certification and fair trade"

  • Tanguy Bernard, Professor at Bordeaux University and IFPRI / Professeur à l'Université de Bordeaux et IFPRI

"Quality recognition in markets and smallholder responsiveness"

Discussant: Frédéric Lançon, Economist at CIRAD / Economiste au CIRAD

17.30 – 18.30

Panel discussion: What can be done to promote smallholder competitiveness in restructured supply chains, with an emphasis on the roles of quality recognition and contacting?

Chair and conclusion: Johan Swinnen, Professor at Leuven University / Professeur à l'Université de Louvain and Maximo Torero, Executive Director at The World Bank / Directeur exécutif à la Banque mondiale

Limagrain

Fondation Avril

Jean-Christophe Debar, Director at FARM Fondation / Directeur de la fondation FARM

IFAD, Paul Winters (tbc)

 

 

Alain de Janvry and Elisabeth Sadoulet, University of California at Berkeley and FERDI
ICABR-World Bank meeting, Washington D.C., June 13-15, 2018
 

Vianney Dequiedt, Universite Clermont Auvergne, CNRS, CERDI

Events organized by Ferdi, alone or in cooperation

Chaînes de valeur agricoles et compétitivité de l'agriculture familiale

Photo by Johny Goerend on Unsplash Cet atelier organisé par l'Agence française de développement et la Ferdi a pour objectif d’explorer les conditions de la compétitivité de l’agriculture familiale face aux nouvelles chaînes de valeurs agricoles.

Les filières agricoles et alimentaires sont en cours de changements profonds et rapides. Ceci a lieu non seulement dans les pays industrialisés mais aussi dans les pays en voie de développement, y compris en Afrique sub-Saharienne où l’agriculture est dominée par les entreprises familiales. Ces changements ont leur origine dans l’augmentation des revenus, l’urbanisation, les nouveaux régimes alimentaires avec la consommation d’une plus grande diversité de produits, et la révolution de la distribution avec la présence croissante des supermarchés. Ces changements créent des gains évidents pour les consommateurs, mais aussi une nouvelle réalité pour les paysans à laquelle ils doivent s’adapter, ce qui implique une menace pour leur survie s’ils ne le font pas et une opportunité de gains de revenu s’ils le font. La menace est d’être  « remplacée » dans leur accès aux consommateurs domestiques par des aliments importés et une production domestique dans des systèmes verticalement intégrés. Avec la petite agriculture incluant la grande majorité des pauvres à l’échelle mondiale, les implications sociales de l’échec peuvent être énormes, devenant la source de tensions sociales et d’une émigration rurale massive. L’opportunité est d’accéder à des marchés dynamiques et rémunérateurs qui rendent possible l’adoption du changement technologique, la diversification des systèmes de production, l’investissement dans l’amélioration de la qualité, avec pour résultat l’amélioration des standards de vie. Pour que les opportunités prennent le pas sur les menaces, l’inclusion de l’agriculture familiale et sa réactivité face à l’évolution des chaines de valeurs alimentaires sont essentielles.  Dans ce contexte, différents paramètres ont un rôle important comme les organisations de producteurs, la contractualisation, la reconnaissance de la qualité, et l’adoption de nouvelles technologies.

Cet atelier a pour objectif d’explorer les conditions de la compétitivité de l’agriculture familiale face aux nouvelles chaînes de valeurs agricoles. L’agenda est centré sur quatre questions :

  1. Comment les changements dans les filières agricoles et alimentaires affectent-ils les options de transformation agricole et rurale, créant ainsi à la fois des menaces et des opportunités pour l’agriculture familiale ?
  2. Quelles options pour l’inclusion de l’agriculture familiale dans ces chaînes de valeur transformées ?
  3. Comment rédiger des contrats bénéfiques à la compétitivité et à l’accompagnement social de l’agriculture familiale?
  4. Comment obtenir la reconnaissance de la qualité sur les marchés et soutenir la réactivité de l’agriculture familiale ?

L’atelier réunira des chercheurs et des acteurs du développement, pour discuter de ces questions sous la forme de présentations, discussions, et consultations en panel. L’ambition, dix ans après la publication du Rapport sur le Développement dans le Monde, est d’ouvrir de nouvelles perspectives  pour que l’agriculture joue pleinement son rôle au service du développement.

A lire :

de Janvry, A.,  Macours K., Sadoulet, E. (eds) (2017) Learning for adopting: Technology adoption in developing country agriculture, Ferdi, 120 p.

 

 

 

Preliminary programme

Thursday November, 15th / Jeudi 15 novembre

14.00 – 14.15

Opening remarks

Patrick Guillaumont, President of Ferdi  / Président de la Ferdi

Gaël Giraud, Chief Economist of Agence Française de Développement / Chef économiste à l’Agence Française de Développement

14.15 – 15.45

Session 1: Value chains and development

Chair: Christophe Angely, Head of Strategy of Ferdi / Directeur de la stratégie de la Ferdi

  • Alain de Janvry and Elisabeth Sadoulet, Professor, University of California at Berkeley and Senior Fellow Ferdi / Professeur à l’Université de Californie à Berkeley et Senior Fellow Ferdi

"Changes in food supply chains and opportunities for agricultural and rural transformations"

  • Johan Swinnen, Professor at Leuven University / Professeur à l'Université de Louvain

"Supply Chain development and options for smallholder inclusiveness"

  • Maximo Torero, Executive Director at The World Bank / Directeur exécutif à la Banque mondiale

"Innovations for inclusive value-chain development"

Discussant: Marie-Hélène Collion, Consultant to the World Bank, Agriculture and Rural Development / Consultante à la Banque mondiale, Agriculture développement rural

16.00 – 17.30

Session 2: Incentives for smallholder participation

Chair: (to be determined)

  • Vianney Dequiedt, Vice-President in charge of Collegiums et Professor at the Cerdi, Auvergne Clermont University / Vice-Président en charge des Collegiums et Professeur au Cerdi, Université Clermont Auvergne

"Promoting quality in agri-food supply chains"

  • Gaëlle Balineau, Research Officer at AFD / Chargée de recherche à l'AFD

"Experiences in smallholder inclusion: contracting, certification and fair trade"

  • Tanguy Bernard, Professor at Bordeaux University and IFPRI / Professeur à l'Université de Bordeaux et IFPRI

"Quality recognition in markets and smallholder responsiveness"

Discussant: Frédéric Lançon, Economist at CIRAD / Economiste au CIRAD

17.30 – 18.30

Panel discussion: What can be done to promote smallholder competitiveness in restructured supply chains, with an emphasis on the roles of quality recognition and contacting?

Chair and conclusion: Johan Swinnen, Professor at Leuven University / Professeur à l'Université de Louvain and Maximo Torero, Executive Director at The World Bank / Directeur exécutif à la Banque mondiale

Limagrain

Fondation Avril

Jean-Christophe Debar, Director at FARM Fondation / Directeur de la fondation FARM

IFAD, Paul Winters (tbc)

 

Alain de Janvry and Elisabeth Sadoulet, University of California at Berkeley and FERDI
ICABR-World Bank meeting, Washington D.C., June 13-15, 2018
 

Vianney Dequiedt, Universite Clermont Auvergne, CNRS, CERDI

Audition par le Groupe d'études : coopération au développement de l'Assemblée nationale

Audition de Matthieu Boussichas (Ferdi)

Les co-présidents du groupe d'études, M. le député Bertrand Panche et Mme la députée Bérangère Poletti, ont décidé de consacrer le premier cycle de leurs travaux à la question du financement du développement afin, d’une part, de préciser les enjeux budgétaires de l’aide publique au développement et, d’autre part, de mieux appréhender les autres sources du financement de la coopération.

Matthieu Boussichas, responsable de programme à la Ferdi, a été auditionné dans ce cadre le mercredi 4 juillet.

Audition par le Groupe d'études : coopération au développement de l'Assemblée nationale

Audition de Matthieu Boussichas (Ferdi)

Les co-présidents du groupe d'études, M. le député Bertrand Panche et Mme la députée Bérangère Poletti, ont décidé de consacrer le premier cycle de leurs travaux à la question du financement du développement afin, d’une part, de préciser les enjeux budgétaires de l’aide publique au développement et, d’autre part, de mieux appréhender les autres sources du financement de la coopération.

Matthieu Boussichas, responsable de programme à la Ferdi, a été auditionné dans ce cadre le mercredi 4 juillet.

Building sustainable peace – Prevention, Resilience, Comprehensive approach

Christophe Angely, Patrick Guillaumont and Sylviane Guillaumont Jeanneney represented the FERDI at the event.

Jean-Baptiste Lemoyne, Ministry for Europe and Foreign Affairs’ secretary, opened a high-level event at the Quai d’Orsay on June 13 entitled “Building sustainable peace – Prevention, Resilience, Comprehensive approach”. It aimed at presenting France’s new strategy to respond to situations of fragility announced during the most recent Interministerial Council for Cooperation and Development on February 8, 2018.

Christophe Angely, Patrick Guillaumont and Sylviane Guillaumont Jeanneney represented the FERDI at the event.

The economist Paul Collier made an intervention during the meeting. He expressed himself as a Senior Fellow at the Ferdi and one of the authors of the report entitled "Escaping the fragility" published by the Commission on State Fragility, Growth and Development .

Patrick Guillaumont noticed the willing from stakeholders to adopt a preventive as well as a curative policy regarding to insecurity and conflict risk. He highlighted the importance to integrate this strategy into the aid allocation delivered to vulnerable countries.

Patrick Guillaumont also pointed out the FERDI’s commitment to consider vulnerability and fragility’s concept into that allocation. In that regard, the FERDI undertaken some works, in collaboration with the African Development Bank, for 10 years. These works were initially developed with the support of Donald Kaberuka, former president at the African Development Bank - who also presented the report "Escaping the fragility" in April 2018 with the former British Prime Minister David Cameron.

Picture:  based on the work of Aude Guirauden : Baobab III.

Related publications:

Batir une paix durable. Prévention, résilience, approche globale

La Ferdi était représentée à cette réunion par Christophe Angely, Patrick Guillaumont et Sylviane Guillaumont Jeanneney.

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a ouvert mercredi 13 juin au Quai d’Orsay l’événement de haut niveau « Bâtir une paix durable - Prévention, Résilience, Approche globale » pour présenter la nouvelle stratégie française de réponse aux fragilités annoncée lors du dernier conseil interministériel pour la coopération et le développement le 8 février 2018.

La Ferdi était représentée à cet événement par Christophe Angely, Patrick Guillaumont et Sylviane Guillaumont Jeanneney.

Lors de cette rencontre, après les différentes présentations des personnes invitées, s'est exprimé Paul Collier, Senior Fellow de la Ferdi et un des auteurs du rapport "Escaping the fragility" édité par la Commission on State Fragility, Growth and Development.

De son côté, Patrick Guillaumont, prenant acte de la volonté des parties prenantes d'adopter une politique préventive, autant que curative à l'égard de l'insécurité et du risque de conflits, a souligné l'importance de le faire aussi et d'abord dans l'allocation de l'aide accordée aux pays fragiles.

Il a rappelé l'engagement de la Ferdi pour promouvoir la prise en compte de la vulnérabilité et de la fragilité dans cette allocation, indiquant que des travaux avaient été entrepris par la fondation depuis 10 ans sur ce sujet en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAfD) et initialement avec le soutien de Donald Kaberuka alors président de la BAfD, qui a lui-même présenté en avril dernier le rapport  "Escaping the fragility" en présence de l'ancien premier ministre britanique David Cameron.

image :  d'après l'oeuvre de Aude Guirauden : Baobab III.

Publications en lien :

Events organized by Ferdi, alone or in cooperation

Séminaire Banque de France - Ferdi

Présentation de l'article "The informal sector and mobile banking in developing countries : Does financial innovation matter ?" et du document “Différencier les partenariats pour le développement au regard de la vulnérabilité des pays”

Ce séminaire sera l’occasion de présenter un projet d’article de recherche et les travaux de la Ferdi :

  • “The informal sector and mobile banking in developing countries : Does financial innovation matter ?”

Auteurs : Luc Jacolin (Banque de France), Joseph Keneck Massil ( CEMOTEV-UVSQ) , Alphonse Noah (Banque de France - EconomiX-CNRS)           

Présenté par Alphonse Noah           

Discutant : Selin Ozyurt (Agence Française de Développement)     

  • “Différencier les partenariats pour le développement au regard de la vulnérabilité des pays ”

Auteur : Mathieu Boussichas (FERDI)

Basée sur un rapport récemment produit par la Ferdi pour la Commission européenne, la présentation discutera de l'importance de la prise en compte des vulnérabilités dans la différenciation des pays afin de définir des partenariats adaptés à leur grande hétérogénéité. Elle s’appuiera notamment sur le cas des PMA (pays les moins avancés) pour illustrer les enjeux liés à la différenciation et la graduation des pays.

Différencier les partenariats pour le développement au regard de la vulnérabilité des pays