Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Mesures du bien-être : ce qu'apporte le traitement par la dominance stochastique

Un événement organisé dans le cadre de la présentation de nouveaux indicateurs de bien-être.

Les articles fondateurs de Kolm et Atkinson ont montré il y a près de quatre décennies comment l'emploi des techniques de dominance stochastique (DS) offre la possibilité de comprendre et de comparer des distributions en termes de bien-être. Développées initialement pour l'analyse du choix en environnement risqué, les techniques de DS se sont révélées particulièrement utiles dans les cas où il est difficile de s'entendre sur la mesure du bien-être individuel ou collectif. La littérature qui a suivi les contributions de Kolm et Atkinson a considérablement élargi le champs d'application de la DS depuis les inégalités vers le bien-être social, la progressivité de l'impôt, l'équité verticale, la pauvreté, l'équité horizontale, la discrimination, la mobilité, la croissance « pro-pauvres » et la polarisation. L'ensemble des distributions étudiées s'est aussi étendu ; les études considèrent à la fois des distributions d'indicateurs monétaires et des distributions multivariées d'indicateurs quantitatifs et qualitatifs qui présentent un intérêt particulier dans le cadre des économies en développement.

Malgré sa pertinence et le nombre relativement important de contributions en la matière, l'approche reste néanmoins souvent confidentielle hors du champ académique, alors même qu'elle peut être une aide précieuse pour la définition des politiques publiques.

L'objectif principal de cet atelier était de réaliser un état de l'art sur l'emploi des techniques de DS dans le champ du bien-être économique et mettre en lumière les développements théoriques et empiriques récents en la matière. Ce workshop constitue aussi une opportunité de discuter de la promotion de l'emploi des techniques de DS hors du champ académique, notamment la conception et l'évaluation des programmes de développement économique.
 

Intervenants:

James Foster (Institute for International Economic Policy, George Washington University),

          Alain Trannoy (EHESS and Aix-Marseille School of Economics).

 

Le workshop s'inscrivait dans le cadre du programme « Indicateurs de Développement Innovants » de la FERDI. Il était précédé d'une conférence d'une demi-journée à Paris le 17 septembre dédiée à la présentation de nouveaux indicateurs de bien-être. Pour des renseignements plus détaillés sur cet événement, prendre contact avec Kelly Labart à kelly.labart@ferdi.fr.

Comité scientifique : Gordon Anderson (Université de Toronto), Conchita d'Ambrosio (INSIDE, Université du Luxembourg), Florent Bresson (CERDI, Université d'Auvergne), Vianney Dequiedt (CERDI, Université d'Auvergne), Jean-Yves Duclos (CIRPEE, Université Laval et FERDI), Gaston Yalonetzky (Université de Leeds)

 

L'événement bénéficie du soutien financier du Labex ANR-10-LABEX-1401.

 

télécharger le document

Documents de travail :

 

More on multidimensional, intertemporal and chronic poverty orderings
Florent Bresson, Cerdi, CNRS
Jean-Yves Duclos, CIRPÉE, Université Laval & FERDI

 

Ranking Alternative Prospects: A Stochastic Dominance Based Approach
Gordon Anderson, université de Toronto
Teng Wah Leo, université St. Francis Xavier

 

Stochastic dominance with parametric distributions
Suman Seth, ‡Oxford Poverty and Human Development Initiative.
Gaston Yalonetzky,  université de Leeds

 

Dynamic Fairness: Mobility, Inequality, and the Distribution of Prospects
Baochun Peng, The Hong Kong Polytechnic University
Haidong Yuan, The Chinese University of Hong Kong

 

 

Présentations power point :

 

More on multidimensional, intertemporal and chronic poverty orderings
Florent Bresson, Cerdi, CNRS
Jean-Yves Duclos, CIRPÉE, Université Laval & FERDI

 

Stochastic Dominance and Equity
Alain Trannoy, EHESS, AMSE

 

 

How crucial is the role of education and social group for Indian female-headed household's well-being? A study using nonparametric multivariate first order stochastic dominance
Juan Tellez, université de Genève

Jaya Krishnakumar, université de Genève