Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Asymétries et instabilité du marché des matières premières dans les pays en développement

Colloque organisé par la Ferdi

Les asymétries et l’instabilité du marché des matières premières dans les pays en développement : politiques et impacts sur le développement

Colloque organisé par la Ferdi autour d'Alexandros Sarris, Professeur à Professeur à l'Université d'Athènes et Senior Fellow Ferdi.

Contexte et motif de l’atelier

Ces dernières années, plusieurs événements tels que la crise de 2007-2008 sur les prix des produits alimentaires, la crise financière de 2009-2010 et la volatilité continue des marchés de l’énergie et des matières premières ont placé la question de l’instabilité économique des marchés au cœur du débat sur les politiques de développement. Les catastrophes naturelles, mais aussi les bouleversements économiques, ont causé d’importantes pertes. Le Rapport 2011 du Fonds international de développement agricole (FIDA) sur la pauvreté rurale souligne l’importance de la question du risque pour le développement rural et le Rapport 2014 de la Banque mondiale sur le développement dans le monde (WDR) indique que les mesures prises pour identifier les risques et s’y préparer peuvent constituer un facteur de développement et de croissance. En résumé, le WDR 2014 observe que les personnes et les institutions des pays en développement, ainsi que les donateurs, doivent passer de la « lutte contre les crises » à une « gestion anticipative et systématique du risque », car, pour atteindre la prospérité, il est essentiel d’accroître la résilience face aux risques et de protéger ainsi les progrès durement acquis dans le processus de développement.

Le risque, en tant que confrontation à un avenir incertain, est un aspect de la vie quotidienne des peuples et des pays qui ont appris à s’en accommoder au fil des siècles. Toutefois, la conscience est grandissante du fait que l’incertitude et le risque peuvent être déterminants dans la croissance, le développement, et au final le bien-être. Qu’ils proviennent de phénomènes naturels ou de transformations économiques, les chocs soudains et imprévus frappent davantage les pays en développement et les populations pauvres. Il a notamment été démontré que les risques associés au marché des matières premières ont de multiples répercussions sur le développement et la prospérité. Il est donc important de bien les appréhender de façon à pouvoir hiérarchiser les mesures politiques et à concevoir des stratégies permettant d’éviter des conséquences indésirables. Plus particulièrement, les chocs qui touchent le marché des matières premières peuvent présenter des scénarios et des impacts asymétriques (autrement dit, des cycles conjoncturels divergents). Ces chocs peuvent aussi avoir des effets irréversibles susceptibles de freiner le développement. Alors que de nombreuses études portent sur les causes des chocs qui affectent le marché des matières premières, les asymétries et les irréversibilités ont en revanche été peu étudiées. Cette question sera le sujet de l’atelier.

Objectif et thèmes de l’atelier

Cet atelier visera tout d’abord à examiner l’état actuel des connaissances sur les asymétries et les irréversibilités relatives à l’instabilité du marché des matières premières et au développement. Il en identifiera ensuite les lacunes et déterminera comment les interventions politiques peuvent aider les pays en développement à gérer l’instabilité des marchés. Le sujet étant très vaste et impossible à aborder dans sa totalité, l’atelier s’en tiendra à un ensemble de thèmes spécifiques jusqu’alors peu étudiés dans les travaux empiriques menés sur l’économie politique du développement. Même si l’instabilité du marché des matières premières peut avoir de multiples causes, l’atelier se limitera à celle provoquée par des phénomènes naturels, des événements imprévisibles ou des évolutions imprévues du marché.

 

Nous remercions l’Université d’Auvergne, le Cerdi et le Programme “Investissement d’avenir” pour leur aide.

 

 

              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Wednesday June 24 / Mercredi  24 Juin

8.45 – 9.00 

Accueil des participants

9.00 – 9.15   

Mot de bienvenue, Patrick Guillaumont , Président de la Ferd

 
Session 1 :The setting and problematique

Chair: Will Martin, IFPRI

9.15 – 10.15  

Introduction, background, and purpose of workshop

Commodity market instability and development. Issues and policies, Alexandros Sarris, National and Kapodistrian University of Athens, Grèce, et Ferdi

Discussion générale

10.15 - 10.30   

Pause café

 

Session 2: Trends and asymmetries in market instability

Chair: Will Martin, IFPRI

10.30 - 12.15

Evolution of commodity market instability

Evolution and patterns of global commodity market instability, Christopher Gilbert, SAIS Bologna Center, Johns Hopkins University

Asymmetries in commodity price behavior, Atanu Ghoshray, Newcastle University Business School

Discussion: Catherine Simonet, Overseas Development Institute

12.15-13.30

Pause déjeuner

 

Session 3: Afternoon session. Asymmetries and distortions

13.30 – 15.15  

Instability, asymmetries, and market distortions

Trading-off Volatility and Distortions? Food Policy During Price Spikes, Johan Swinnen, University of Leuve

Price transmission and asymmetric adjustment: the case of three West African rice markets, Stéphanie Brunelin, Consultant, Banque mondiale

Discussion: Michiel Keyzer, Vrije Universiteit, Amsterdam

15.15 - 15.30  

 Pause café

15.30 – 17.15  

The nature of market instability in developing countries

On farm storage and asymmetric price shocks, Elodie Maitre D'Hotel, CIRAD Burkina Faso

Food Price Volatility in Landlocked countries, Friederike Greb and George Rapsomanikis, FAO, Rome

Discussion: Catherine Araujo-Bonjean, Cerdi

17.15 - 18.00 

General Discussion

 

Thursday June, 25 / Jeudi 25 Juin

Session 4: Impacts of commodity market instability

Chair: Johan Swinnen, University of Leuven

09.00 - 10.45

Commodity instability and impacts on developing country households

Food prices and household welfare in West Africa: A pseudo panel approach, Zacharias Ziegelhofer, UNECA

Experimental Evidence on Attitudes to Price Uncertainty, Marc Bellemare, University of Minnesota, USA

Discussion: Alexandros Sarris, National and Kapodistrian University of Athens, Greece, et Ferdi

10.45 - 11.00 

Coffee break

11.00 - 12.45

Commodity market instability and social impacts

Food price shocks-induced poverty traps. Analysis using a panel dataset from Uganda, Adamon Mukasa, University of Trento

Social consequences of market instability: Asymmetry matters, Patrick Guillaumont et Joel Cariolle, Ferdi

Discussion: Sara Savastano, Université de Rome II, Tor Vergatta  

12.45 - 14.00Déjeuner

Session 5: Policies addressing commodity market instability

Chair: Alexandros Sarris, National and Kapodistrian University of Athens, Greece, et Ferdi

14.00–15.40 

Market instability and developing country policies

Price insulation and poverty impacts of market instability, Will Martin, IFPRI

Food Price Volatility in Developing Countries: The role of trade and storage, Lukas Kornher, Center for Development Research, University of Bonn

Discussion: Franck Galtier, CIRAD

Comments on “Price insulation and poverty impacts of market instability” Kym Anderson, Maros Ivanic and Will Martin

15.45 - 16.00

pause café

16.00–17.45 

Policy recommendations on commodity market instability and development

Trade policy coordination and food price volatility, Christophe Gouel, INRA, Economie Publique, et CEPII

Consistency between Theory and Practice in Policy Recommendation by International Organizations for Extreme Price and Extreme Volatility Situations, Maximo Torero, IFPRI

17.45–18.15 

Open discussion and lessons learned

18.15 

Closing remarks and end of workshop

 

3 questions à Alexandros Sarris, Professeur à l'Université d'Athènes et Senior Fellow Ferdi

 
1. Quel est l'objectif de cet atelier?

2. Qu'est ce que l'asymétrie du marché des matières premières? en quoi joue-t-elle sur la croissance?

3. A la suite de cet atelier, vous organisez une conférence sur Paris avec l'OCP Policy Center, un think tank marocain dont l'objectif est d'apporter la perspective d’un pays à revenu intermédiaire africain sur les grands débats internationaux. Quelles seront les thématiques de cet événement?

 

Entretien avec Catherine Simonet, Chargée de recherche chez ODI

Climat, marché des matières premières, indicateur de vulnérabilité au changement climatique