Atelier PNUD/ AFD sur le financement des pays moins avancés (PMA)

Patrick Guillaumont a présenté les principaux messages du livre "Financer le développement durable. Réduire les vulnérabilités" (2015) et Matthieu Boussichas a modéré une session sur les instruments financiers existants pour réduire les vulnérabilités.

L’AFD et le PNUD ont organisé le 7 mars dernier à l’AFD (Paris) une journée de réflexion sur le financement des pays moins avancés (PMA) "Financing the 2030 Agenda in the Least Developed Countries (LDCs): Diversifying the Financing Tool-Box and Managing Vulnerability", qui s’inscrit dans le sillage de la série de rendez-vous de 2015 autour du développement durable et du climat et dans la perspective de la revue à mi-parcours par l’ONU du Programme d'action d'Istanbul sur les PMA, organisée les 27 au 29 mai 2016 à Antalya (Turquie). En partenariat avec le PNUD, l’AFD prépare cet examen et présentera une étude conjointe sur le financement des PMA et notamment les nouveaux instruments de financement du développement (mixages, outils de l’économie verte, impact investing, dette en monnaie locale, etc.) afin d'apprécier dans quelle mesure ces instruments s’appliquent aux PMA. Une quarantaine de personnes ont participé à l’atelier du 7 mars, en provenance des Nations unies, de PMA, de Banques de développement, du secteur privé, de bureaux d’études et de recherche, d’institutions européennes et internationales, de l’administration française et de l’AFD.

Patrick Guillaumont a participé à cet atelier où il a présenté les principaux messages du livre Financer le développement durable. Réduire les vulnérabilités (2015), Boussichas, M., et Guillaumont, P. (dir.), Ferdi, Economica, Paris, 528 p.

Matthieu Boussichas a modéré la session "Financial instruments to reduce vulnerabilities - what is needed? What works? What could work?"

Programme de l'atelier | Compte-rendu de l'atelier

 

Rapport AFD / PNUD : Financement des objectifs de développement durable (ODD) dans les pays les moins avancés (PMA) - Diversification de la boîte à outils financière et gestion de la vulnérabilité.

La réussite du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (l'Agenda 2030) est un défi auquel tous les États vont devoir faire face. Mais il est particulièrement redoutable pour les 48 pays les moins avancés (PMA), au dépouillement extrême, aux infrastructures défaillantes, aux économies vulnérables et manquant cruellement d’investissements.

Ce rapport conjoint de l’Agence Française de Développement (AFD) et du PNUD examine les façons dont les PMA pourraient tirer avantage d'une boîte à outils financiers plus diversifée pour accéder à de nouveaux fonds privés ou publics pour le développement durable, et réduire leur vulnérabilité. Toutefois, cette boîte doit répondre aux besoins spécifques des PMA, ceux-ci devant en outre acquérir la capacité à utiliser efficacement les nouveaux outils.

A télécharger sur le site internet du PNUD