Batir une paix durable. Prévention, résilience, approche globale

La Ferdi était représentée à cette réunion par Christophe Angely, Patrick Guillaumont et Sylviane Guillaumont Jeanneney.

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a ouvert mercredi 13 juin au Quai d’Orsay l’événement de haut niveau « Bâtir une paix durable - Prévention, Résilience, Approche globale » pour présenter la nouvelle stratégie française de réponse aux fragilités annoncée lors du dernier conseil interministériel pour la coopération et le développement le 8 février 2018.

La Ferdi était représentée à cet événement par Christophe Angely, Patrick Guillaumont et Sylviane Guillaumont Jeanneney.

Lors de cette rencontre, après les différentes présentations des personnes invitées, s'est exprimé Paul Collier, Senior Fellow de la Ferdi et un des auteurs du rapport "Escaping the fragility" édité par la Commission on State Fragility, Growth and Development.

De son côté, Patrick Guillaumont, prenant acte de la volonté des parties prenantes d'adopter une politique préventive, autant que curative à l'égard de l'insécurité et du risque de conflits, a souligné l'importance de le faire aussi et d'abord dans l'allocation de l'aide accordée aux pays fragiles.

Il a rappelé l'engagement de la Ferdi pour promouvoir la prise en compte de la vulnérabilité et de la fragilité dans cette allocation, indiquant que des travaux avaient été entrepris par la fondation depuis 10 ans sur ce sujet en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAfD) et initialement avec le soutien de Donald Kaberuka alors président de la BAfD, qui a lui-même présenté en avril dernier le rapport  "Escaping the fragility" en présence de l'ancien premier ministre britanique David Cameron.

image :  d'après l'oeuvre de Aude Guirauden : Baobab III.

Publications en lien :