Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Conférence sur la volatilité financière, régulation macroprudentielle et croissance économique dans les pays à faible revenu

L'objectif était de présenter et de discuter les documents de recherche préparés dans le cadre du projet "volatilité financière, régulation macroprudentielle et croissance économique dans les pays à faible revenu"

Organisateurs : Université de Manchester, Centre d'études et de recherche sur le développement international (Cerdi), Fondation pour les études et recherches sur le développement internetional (Ferdi) et Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) de la BCEAO.

La conférence a permis de présenter les documents de recherche préparés dans le cadre du projet volatilité financière, régulation macroprudentielle et croissance économique dans les pays à faible revenu et de discuter de leurs implications pour les politiques financières (en particulier la régulation macroprudentielle) pour l’Afrique sub-saharienne.

Ce projet de recherche vise à mieux comprendre les questions évoquées relatives à la volatilité financière, la régulation macroprudentielle et la croissance économique dans les pays à faible revenu. Ce projet a été mené au cours des deux dernières années par l’Université de Manchester, associée au CERDI et à la FERDI, sous la direction du Professeur Pierre-Richard Agénor, et a bénéficié de l’appui de deux institutions importantes au Royaume-Uni, le Economic and Social Research Consortium (ESRC) et le Department of International Development (DFID). Les membres du projet font partie d’un groupe éminent de chercheurs, incluant le Professeur Patrick Guillaumont (FERDI) et Patrick Plane (Directeur de recherche au CNRS-CERDI). Les autres membres du projet représentent plusieurs autres institutions, y compris et la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Programme

Le 8 novembre 2016, deux activités de formation ouvertes à tous les participants ont précédé la conférence. La première activité, intitulée, Stabilité financière, politique macroprudentielle, et politique monétaire : Enjeux et débats actuels, était animée par le Professeur Agénor. La seconde activité, Méthodes d’analyse de l’impact des politiques macroprudentielles sur la stabilité financière et la croissance économique, était animée par le Dr. Neanidis et une équipe de la FERDI. Le programme de ces activités est présenté ci-dessous.

Conférence Université de Manchester, CERDI, FERDI et Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB)
Volatilité financière, régulation macroprudentielle et croissance économique dans les pays à faible revenu
Dakar, 9 Novembre 2016


9-9:15 |Mots de bienvenue
Ousmane Samba Mamadou (BCEAO), Aminata Haïdara (BCEAO), Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester) et Pr. Patrick Guillaumont (FERDI)
 
9:15-10:00 |Session 1 : Régulation macroprudentielle et croissance ; volatilité de l’aide, capital humain et croissance
Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester)
 
10:00-10:45 |Session 2: Volatilité des flux de capitaux, régulation macroprudentielle et croissance
Dr. Kyriakos Neanidis (Manchester)
 
10:45-11:15 |Pause-café
 
11:15-12:00 |Session 3 : Volatilité économique et inégalités : Rôle de l’aide et des transferts
Dr. Lisa Chauvet (Dial, FERDI) et Dr. Laurent Wagner (FERDI)
 
12:00-14:00 |Pause déjeuner
 
14:00-14:45 |Session 4 : Does It Pour When it Rains? Capital Flows and Economic Growth in Developing Countries
Dr. Patrick Plane (Directeur de recherche au CNRS-CERDI)
 
14:45-15:30 |Session 5 : Croissance du crédit, partage de l’information, et politiques macroprudentielles
Dr. Samuel Guérineau (CERDI)
 
15:30-16:00 |Pause-café
 
16:00-17:00 |Etudes de cas
Pr. Patrick Guillaumont (FERDI) et Dr. Samuel Guérineau (CERDI)
 
17:00-17:30 |Table ronde : Leçons du projet pour la régulation macroprudentielle en Afrique de l’Ouest
Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester), Pr. Sylviane Guillaumont Jeanneney (FERDI), Ousmane Samba Mamadou (BCEAO), et Samuel Guérineau (CERDI)
 
Mots de clôture 
Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester) et Ousmane Samba Mamadou (BCEAO)
 
 
La conférence était précédée le 8 novembre par deux activités de formation, ouvertes à tous les participants :

1. Stabilité financière, politique macroprudentielle, et politique monétaire : Enjeux et débats actuels.
Cette activité était animée par le Professeur Pierre-Richard Agénor (Manchester). Elle portera sur une revue des évidences récentes sur l’utilisation des instruments
macroprudentiels et discutera de l’importance de la coordination entre politiques monétaire et macroprudentielle. Les implications pour la zone franc seront également discutées.

2. Méthodes d’analyse de l’impact des politiques macroprudentielles sur la stabilité financière et la croissance économique.
Cette activité était animée par le Dr. Neanidis (Manchester) et Marin Ferry (Université Paris-Dauphine). Elle portera sur les méthodes économétriques et le type de données utilisées pour tester l’impact des instruments macroprudentiels sur la croissance économique. Les bases de données construites dans le cadre du projet seront également présentées et discutées.
 
Dans la presse

Abidjan.net, 9 novembre 2016

La politique macroprudentielle et ses effets sur les économies d’Afrique sub-sahraienne au menu d’une conférence régionale

A lire sur http://news.abidjan.net/

La crise financière mondiale a conduit à un nouveau débat sur la nature et l’efficacité de la réglementation financière. Selon le consensus qui s’en est dégagé, pour contenir les risques systémiques et préserver la stabilité macroéconomique et financière, il est essentiel d’aller au-delà d’une approche microprudentielle, axée uniquement sur la réglementation des institutions individuelles, et d’adopter au contraire une perspective macroprudentielle, sous forme de dispositions réglementaires visant à accroître la résilience du système financier face aux risques systémiques et à limiter les perturbations de l’offre de services financiers qui peuvent avoir de graves conséquences négatives pour l’économie réelle. Dans le même temps, le surcroît d’attention accordé aux risques systémiques et aux vulnérabilités financières a suscité un vaste débat dans les milieux universitaires et politiques sur la façon dont la réglementation macroprudentielle peut contribuer à atténuer la procyclicité du système financier, en empêchant les expansions de crédit non durables ainsi que l’accumulation de bulles de prix d'actifs. Les normes bancaires internationales actuelles, établies en 2011 par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire, comprennent un certain nombre d’instruments destinés à résoudre ce problème. Le centrage des récentes discussions sur les conséquences de la volatilité financière pour la stabilité économique à court terme et sur les avantages à court terme de la réglementation financière est justifié, compte tenu du coût des crises économiques et financières.
Toutefois, les effets de la volatilité financière sur la croissance et les moyens de les atténuer ont été largement absents de ces discussions. Or, la compréhension des effets à plus long terme de la réglementation financière est essentielle en raison de la corrélation négative potentielle liée au fait que les politiques de réglementation, destinées à réduire la procyclicité et les risques de crise financière, pourraient bien être nuisibles à la croissance économique, du fait de leur incidence sur la prise de risques et les incitations à emprunter et à prêter. Cette corrélation négative existe en dépit du fait que ces politiques peuvent également favoriser la croissance de
manière indirecte, en contribuant à un environnement plus stable dans lequel les acteurs peuvent évaluer les risques et les rendements associés à leurs décisions d’investissement.

La conférence se déroulera à Dakar, Sénégal, le 9 novembre 2016, dans les locaux du COFEB. Les participants devront couvrir leurs frais de transport et de logement sur place. La liste d’hôtels accrédités est disponible sur demande.

Pour l’inscription à la conférence et/ou aux activités de formation, ainsi que pour toute autre information, prière de contacter le plus tôt possible : Vincent Nossek, FERDI, à vincent.nossek@ferdi.fr. La date limite d’inscription est le 15 octobre 2016. Aucune inscription ne sera acceptée après cette date.