Forum de l'IHEDN sur le continent africain : La sécurité au service du développement durable en Afrique, enjeux et défis

Baobab par Andriamialy RANAIVOSON Christophe Angely est intervenu lors de la session intitulée "La sécurité, condition préalable au développement durable en Afrique?"

Du 16 au 23 mai 2017, l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) organisait son 17e forum international sur le continent africain sur le thème de "La sécurité au service du développement durable en Afrique, enjeux et défis"

49 pays africains et 9 organisations en lien avec la sécurité ou le développement étaient invités à échanger sur les sujets suivants :

  • Face à l’évolution des menaces, quelles capacités développer ?
  • Risques et coûts liés à l’absence de prise en compte du développement durable
  • Evolution de l’architecture de paix et de sécurité en Afrique (pour garantir un environnement stable dans une perspective de développement durable)
  • Gouvernance et développement : la nécessaire convergence des efforts
  • Contributions de la communauté internationale en faveur de la sécurité et du développement durable en Afrique

Christophe Angely, directeur de la stratégie de la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi) intervenait sur la session intitulée La sécurité, une condition préalable au développement durable en Afrique ? où il a notamment présenté le rapport publié fin 2016 par la Ferdi Allier sécurité et développement - Plaidoyer pour le Sahel.

Cet ouvrage est un plaidoyer en faveur d’une politique européenne et française de développement au Sahel, vigoureuse, cohérente avec les enjeux de sécurité, adaptée à la diversité des contextes. Il est destiné à la France, à l’Union européenne, aux responsables politiques des Etats sahéliens, aux institutions régionales, aux entreprises, aux ONGs et aux bailleurs de fonds de toute nature œuvrant pour  le Sahel. Il est l’aboutissement de l’action collective  d’un groupe de travail pluridisciplinaire et s'appuie sur les auditions de personnalités d’horizons divers (économistes, anthropologues, entrepreneurs, militaires, agronomes, politologues, etc.).

Christophe Angely a souligné dans son intervention que sans développement, la sécurité dans la région du Sahel se dégradera au prix d'immenses coûts humains et financiers pour les pays sahéliens, leurs voisins mais également pour l'Europe. (voir sa présentation)

 

photo : Andriamialy RANAIVOSON