Présentation du partenariat indépendant pour le suivi du résultat de la 4e Conférence des Nations-unies sur les PMA

Organisée par le Bureau du Haut Représentant pour les PMA, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement des Nations Unies (UNOHRLLS), en collaboration avec LDC IV Monitor.

Le LDC IV Monitor a été récemment établi par un consortium de think-tanks et d’institutions académiques issus des PMA et des pays partenaires afin d’évaluer la mise en œuvre du Programme d’action d’Istanbul (IPoA) pour les Pays les moins avancés.

Les partenaires actuels sont la Ferdi, le Centre for Policy Dialogue (Bangladesh), le Centre de développement de l’OECD , le Centre de recherches économiques appliquées (CREA, Senegal), l’Economic and Social Research Foundation (ESRF, Tanzanie), l’Université de Galatasaray (GSU, Turquie), le Commonwealth Secretariat (ComSec, Royaume-Uni) et le Centre International pour le commerce et le développement durable (ICTSD, Suisse).

Cette initiative vise à apporter une plus-value au mécanisme officiel de suivi et d'examen de l’IPoA, en accord avec le mandat de ce Programme d’action. Travaillant en dehors du processus intergouvernemental officiel, LDC IV Monitor fournit une évaluation crédible, argumentée et à visée de recommandations politiques des engagements pris dans l’IPoA. LDC IV Monitor s'efforce d'améliorer la transparence du processus de suivi d'Istanbul, de promouvoir la responsabilisation des partenaires du développement, des agences et des gouvernements nationaux, et d’encourager l'efficacité dans l’inclusion des pays dans la liste des PMA.

  Pour plus d'information : http://www.ldc4monitor.org/