Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Quels indicateurs de vulnérabilité utiliser pour l’allocation de l’aide ?

Cinq séminaires organisés avec la Banque africaine de développement (BAD) pour tester les propositions de la Ferdi.

En Gambie, guinée Bissau, Sud Soudan, Tchad et Madagascar, un séminaire a été organisé pour tester la pertinence des indicateurs que la Ferdi met au point en collaboration avec la BAD.

Les indicateurs proposés par la Ferdi visent à refléter la vulnérabilité économique structurelle, la vulnérabilité physique au changement climatique, et la vulnérabilité socio-politique structurelle.

Ces séminaires s’inscrivent dans un processus de dialogue et d’appropriation. De nombreux experts nationaux de haut niveau y ont participé, une quarantaine à N’Djamena et plus de 80 à Antananarivo le 16 juillet 2018.

Laurent Wagner a représenté la Ferdi à chacun de ces séminaires et Patrick Guillaumont est intervenu à N'Djamena et Antananarivo.

La Banque africaine de développement était représentée par Jorge de la Peza en Guinée Bissau et Gambie et Troels Sorensen au Soudan Sud.

 

de g. à d. : Tankien Dayo, économiste principal de la BAD; Ida Clément Rajaonera, directeur général de l'INSTAT Madagascar; Patrick Guillaumont, président de la Ferdi; Jean Gabriel Randrianarison, secrétaire général du minitère de l'Économie et du Plan de Madagascar; Troels Sorensen; Laurent Wagner, chargé de recherche Ferdi
 
 
 
 
 
Laurent Wagner, Frédéric Lesné, Patrick Guillaumont et les anciens auditeurs GPE malgaches dont Mme Mbolatiana RAHARIMANGA, Directrice des Etudes et de la Modélisation Economique, ministère de l'Économie et du Plan.
 
 
 
 
 
 
 
 
de g. à d. : Laurent Wagner, chargé de recherche Ferdi; Patrick Guillaumont, président de la Ferdi; Jareth Beain, économiste, ministère de l'Économie et de la Planification du Développement du Tchad et Président du CROSET; Mallaye Douzounet, enseigant chercheur à l'Université de N'Djamena.