Allocation de l'aide

La Ferdi contribue à la définition des critères d’allocation de l’aide en prônant la prise en compte de facteurs structurels, en particulier la vulnérabilité économique et climatique.

Les critères d’allocation de l’aide publique au développement font l’objet depuis une quinzaine d’années d’un débat intense auquel participe la Ferdi. La Ferdi contribue à la définition des critères d’allocation de l’aide en prônant la prise en compte de facteurs structurels, en particulier la vulnérabilité économique et climatique. Les positions défendues par la Ferdi ont trouvé écho chez les grands acteurs du développement.

Repenser les formules d’allocation de l’aide

Le débat sur les critères d’allocation de l'aide est à l’origine dominé par l'allocation « basée sur la performance » (« Performance Based Allocation », PBA) utilisée par les banques multilatérales de développement. Le débat porte sur l’équilibre entre les besoins des pays et l'efficacité potentielle de l'aide. L’allocation basée sur la performance donne un poids écrasant à l’évaluation subjective de la qualité de la politique économique et de la gouvernance (par le biais de différents indices composites) et un poids très faible au revenu par habitant. Ces indices subjectifs ont été critiqués car ne correspondant ni à une véritable mesure de la performance, ni à un facteur robuste de l'efficacité de l'aide. Avant tout, ils ne prennent pas suffisamment en considération les besoins réels des pays, en particulier ceux résultant des handicaps structurels auxquels ils sont confrontés.

La Ferdi a tout d’abord proposé d'introduire deux critères à côté des indicateurs traditionnels de l’allocation basée sur la performance, le faible niveau du capital humain (indicateur de développement humain : HAI) et la vulnérabilité économique structurelle des pays (indicateur de vulnérabilité économique). Cet ensemble d’indicateurs permet ainsi de prendre convenablement en compte les besoins des pays, leurs capacités et l'impact potentiel de l'aide. Pour rappel, ces idées ont fait l’objet  au cours des dernières années de nombreux travaux de la Ferdi, présentés à de nombreuses reprises et dans diverses parties du monde, à Manille et Bogota (Conférences GDN), New York (divers événements aux Nations Unies), Tokyo (séminaire JICA), Washington (séminaire IDA), Tunis et Londres (séminaires BAD).

Prendre en compte la vulnérabilité

Il est apparu comme nécessaire de souligner la différence entre la vulnérabilité économique structurelle et la fragilité des Etats. En effet, la fragilité des Etats a été principalement traitée comme une exception majeure et largement arbitraire au principe d’allocation selon la performance. La prise en compte de la vulnérabilité économique structurelle a été présenté par la Ferdi comme permettant de concilier le principe de performance et un traitement préventif et non plus seulement curatif de la fragilité des Etats.

Le débat s’est ensuite élargi à la prise en compte des facteurs climatiques dans la perspective de lagenda post-2015 au regard du poids croissant que représentent aujourd’hui les problèmes associés au changement climatique dans les pays en développement. Une question est en effet de savoir comment seront allouées les ressources mobilisées pour l’adaptation au changement climatique. A cet égard, la Ferdi a proposé dans différents travaux d’utiliser, pour l’allocation géographique des fonds d’adaptation, l’indicateur de vulnérabilité physique au changement climatique (PVCCI).

La Ferdi poursuit également une réflexion sur certains aspects spécifiques de l’allocation de l’aide,  concernant notamment le renforcement de l’allocation géographique de l’aide aux pays vulnérables. A cet effet, la Ferdi a développé un indicateur de violence interne indicateur de violence interne (juin 2016) à même de compléter les indices de vulnérabilités existants et de proposer un panorama complet de la vulnérabilité qu’elle soit économique, climatique ou sociale.

Accompagner les décisions des acteurs du développement

La réflexion de la Ferdi sur l’allocation entre pays des ressources concessionnelles s’est développée au travers d’échanges approfondis avec les grands acteurs du développement :

Les réflexions portent également sur des aspects spécifiques de l’allocation de l’aide :

  • visant à renforcer l’intégration régionale, à travers un travail effectué pour la BAD qui dessine un instrument d’appui prioritaire à l’intégration régionale en Afrique reposant sur des indicateurs de besoin d’intégration régionale des pays et d’engagement de leur part en vue de cette intégration.
  • prenant en compte la vulnérabilité au changement climatique, à l'aide de l'indicateur de vulnérabilité physique au changement climatique (PVCCI), mis au point à la Ferdi.

 

Vulnerability Indicators for Aid Allocation

Patrick GUILLAUMONT

Any donor has a model for allocating assistance to developing countries. The model is implicit, most often so for bilateral donors, or explicit, most...

Vulnerability indicators in aid allocation

Patrick GUILLAUMONT

Présentation de Patrick Guillaumont lors du 2d atelier du groupe d'experts sur le commerce, la finance et le développement, Initiative...

Aid Effectiveness: Can It Be Improved?

Jan Willem GUNNING P02,

The last fifteen years have seen an intensive discussion on the effectiveness of aid. Part of the debate focused on the (often confusing and conflicting)...

, Paris

Atelier PNUD/ AFD sur le financement des pays moins avancés (PMA)

Patrick Guillaumont a présenté les principaux messages du livre "Financer le développement durable. Réduire les vulnérabilités" (2015) et Matthieu Boussichas a modéré une session sur les instruments financiers existants pour réduire les vulnérabilités.

, Clermont-Ferrand

Visite de Gyan Chandra Acharya à la Ferdi et au Cerdi

Gyan Chandra Acharya est Secrétaire général adjoint aux Nations unies et le Haut représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement.

17 septembre 2015 - 19 septembre 2015 , Helsinki

The 30th UNU WIDER Anniversary

Patrick Guillaumont a modéré la session parallèle "The economics of foreign aid"

24 juin 2013 - 25 juin 2013 , New-York

Shaping the Post-2015 Development Agenda, the LDC Perspective

Événement organisé par l'International Institute for Environment and Development (IIED), LDC IV Monitor, Southern Voice on Post-MDGs, et la Fondation des nations Unies. Avec la participation de Matthieu Boussichas.

Indicateur de vulnérabilité physique au changement climatique

La Ferdi propose un indicateur de vulnérabilité physique au changement climatique, physique car ne dépendant pas de la politique actuelle, faisant de cet indicateur un possible critère pour l’allocation géographique des fonds internationaux pour l’adaptation au changement climatique.

Indice de Violence Interne (IVI)

L'Indice de Violence Interne (IVI) a pour but de comparer le niveau de violence interne pour 130 pays en développement.

Indicateurs de sélectivité de l’aide

Les indicateurs de sélectivité proposés par Sylviane Guillaumont-Jeanneney et Gwénolé Le Velly reposent sur l’idée que la qualité des politiques économiques des pays receveurs ne doit pas être le seul critère d’évaluation de la qualité de l’allocation de l’aide des donneurs.