COP21: un accord...et après?

La Ferdi s'implique dans le débat et la réflexion pour l'action post-COP21 avec ses analyses et ses recommandations pour allers "vers une politique du climat réaliste et efficace".

Evénement majeur de l’agenda 2015 du développement, la Cop21 a mobilisé la Ferdi dans les débats qui l’ont précédée et lors de sa tenue : nombreuses publications -dont un ouvrage collectif-, événements préparatoires, organisation de plusieurs ateliers au Bourget. La Ferdi s’implique dans le débat post-Cop21 en proposant une analyse et des idées pour aller « vers une politique du climat réaliste et efficace ». Elle conduit parallèlement d’autres projets sur les questions de développement durable.

De toute évidence, les engagements et les promesses adoptés à Paris ne sont qu’une étape d'un long parcours. Des efforts supplémentaires de réduction des émissions doivent être mis en œuvre dans les années à venir, et des mesures politiques plus efficaces doivent être adoptées, tant au niveau national qu’international. L'adoption de systèmes de mesures robustes pour mesurer, reporter et vérifier facilitera la mise en conformité. Mais sans l’appui de mesures coercitives et de vision, il est peu probable que les pays atteignent de fortes réductions des émissions de gaz à effet de serre. Il ne suffit pas d’être d'accord sur un objectif de température. Il est maintenant urgent de s’accorder sur une trajectoire de transformation sociétale, qui, tout au moins dans une économie de marché, ne peut se produire que par un changement dans les prix relatifs, en l’occurrence le prix du carbone.

Un niveau de coopération au-delà de ce qui a été accepté à Paris est nécessaire pour relever le défi du changement climatique. 1) Un accord sur un prix de référence du carbone -à mettre en œuvre progressivement et grâce à des mesures spécifiques à chaque pays- permettra de canaliser l’investissement vers des solutions à faible intensité de carbone. 2) Les contributions à la R&D doivent changer d’échelle, notamment en ce qui concerne le secteur public dont l’investissement dans les technologies de l'énergie représente seulement un quart du niveau équivalent dans les années 1980. 3) L’efficacité exige que l'équité soit prise en considération. Ceci implique des investissements massifs et un soutien financier des pays à haut revenu en faveur des pays à faible revenu.

Par conséquent, il doit y avoir une coopération dans plusieurs domaines simultanément pour réduire les émissions, pour impulser la R&D, et pour financer l'investissement et le développement. L'ampleur, l'étendue et la complexité de la tâche sont sans précédent. Il n’y a pas d'autre solution que de faire face directement à ce défi. Les dispositions adoptées à Paris devront être développées et améliorées au fil du temps. Des efforts supplémentaires devront également être poursuivis, qu’il s’agisse de « modules » réunissant les principaux acteurs concernés, de restrictions commerciales pour punir la non-participation, ou de tout autre type de mesure. Le processus de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) restera au centre de tout effort mondial, mais il ne sera pas l’unique terrain de jeu. La question du climat est trop complexe, trop vaste et trop importante pour pouvoir être résolue par un seul arrangement institutionnel.

Vers une politique du climat réaliste et efficace

Ouvrage collectif de la Ferdi - Contributions de 49 experts

Sous la direction de Scott Barret, Carlo Carraro et Jaime de Melo, un ouvrage collectif a été publié à l’occasion de la Cop21 et pour le débat post-Cop21. L’ouvrage réunit les points de vue de 49 experts sur les difficultés d’aboutir à un accord ambitieux à la hauteur des enjeux et sur ce qu’il faudrait décider pour que les efforts soient réellement intensifiés dans la lutte contre le changement climatique. La réunion de la quasi-totalité des pays du monde dans une démarche inédite pour s’engager à réduire ou à maîtriser leurs propres émissions de gaz à effet de serre nourrit l’espoir d’une prise de conscience même si l’expérience des 25 dernières années incite en effet à la prudence, aucun accord coopératif mondial ayant été adopté sur la limitation du changement climatique.

Il est trop tôt pour dire si les décisions prises auront mis sur la bonne voie, mais il semble que Paris a posé les bases sur lesquelles mener des actions efficaces. Le nouvel Accord de Paris a réaffirmé l’objectif de limiter le changement climatique et débouché sur la mise en place d’une plateforme. Cette plateforme montre les objectifs que les pays s’engagent à atteindre de manière volontaire et permet de suivre l’avancée des progrès pour atteindre l’objectif commun. La grande question est à quoi tout cela aboutira-t-il? L’adoption de l’ensemble des recommandations préconisées dans l’ouvrage contribuerait largement à la concrétisation de cette volonté. Si Paris réussit, dans 25 ans, les émissions mondiales devraient être bien plus basses qu’aujourd’hui, et en tendance à la baisse.

Barrett, S., Carraro, C., de Melo, J. (dir.) (2015), Vers une politique du climat réaliste et efficace, Ferdi, Economica, Paris, 452 p, décembre

 

Can Africa DeveIop without Smokestacks?

Jaime DE MELO

Présentation de Jaime de Melo, Directeur Scientifique, Ferdi pour l'atelier "commerce et le marché du travail dans les pays en développement"...

Towards a Workable and Effective Climate Regime

Scott BARRETT, Carlo CARRARO, Jaime DE MELO

Publication of this eBook, incorporating 35 separate chapters, was timed to coincide with the 21st Conference of the Parties to the United Nations Framework...

Quelques réflexions sur l’après COP 21

Jaime DE MELO

De toute évidence, les engagements et les promesses adoptés à Paris ne seront que la première étape d'un long parcours. Des efforts supplémentaires...

Financing Mitigation in Emerging Economies

Barbara BUCHNER

COP 21 Paris : présentation de Barbara Buchner, Directrice principale, Climate Policy Initiative, lors de la conférence "Financer l'atténuation:...

Mitigation action and financial transfers

Etienne ESPAGNE

COP 21 Paris : Présentation par Etienne Espagne, Economiste, CEPII lors de la Conférence "Financer l'atténuation: comment établir...

Adaptation Finance

Michèle de NEVERS

COP21 Paris : présentation de Michèle de Nevers, Senior Associate, Centre for Global Development,...

The state of climate negotiations

Brian P. FLANNERY P134,

Today, with little time remaining, negotiators confront a disorganized text that is far too long and replete with conflicting proposals that cross red...

Unravelling the Worldwide Pollution Haven Effect

Jean-Marie GRETHER, Nicole A. MATHYS, Jaime DE MELO P40,

This paper tackles the “pollution haven” argument by estimating the pollution content of imports (PCI). The PCI is then decomposed into...

10 novembre 2016 - 15 novembre 2016
, Marrakech

COP22

La Ferdi a organisé trois événements parallèles dont les sujets étaient l'aide à l'adaptation au changement climatique, l'électrification décentralisée, le renforcement des ambitions de l'Accord de Paris.

13 juin 2016 - 16 juin 2016
, Montréal

Forum économique international des amériques

Jaime de Melo, Directeur scientique à la Ferdi, intervenait lors de la table-ronde organisée par l'OIF sur les outils de financement à mettre en oeuvre suite aux accords de la COP21

30 novembre 2015 - 11 décembre 2015
, Le Bourget

La Ferdi à la COP21

La Ferdi a organisé quatre ateliers parallèles de la COP21 et a participé à quatre autres

07 Juillet 2015 - 10 Juillet 2015
, Paris

Our common future under climate change

Conférence scientifique internationale à laquelle ont participé Patrick Guillaumont, Président de la Ferdi et Jaime de Melo, Directeur scientifique à La Ferdi et professeur émerite de l'Université de Genève.