Paix, sécurité et développement au Sahel

La Ferdi a engagé depuis plusieurs années une réflexion sur l’impact de l’instabilité macroéconomique (notamment l’instabilité économique externe à travers les exportations) sur le risque de guerre civile, sur la criminalité, sur la mortalité infanto-juvénile et plus généralement sur la pauvreté. L’une des conséquences de l’instabilité des marchés de matières premières par exemple peut en effet être socio-politique.
Les interactions entre instabilité économique externe, troubles sociaux et développement sont étudiées sous différents angles par les chercheurs de la Ferdi : effets de l’instabilité des exportations sur le niveau et les formes de la corruption, conséquences de la révolution égyptienne sur le travail des femmes, estimation de la fragilité socio-politique des pays dans le cadre de l’Observatoire de la compétitivité durable (OCD)…

En 2015, la Ferdi a décidé de lancer un nouveau projet consacré à l’étude du lien entre paix, sécurité et développement avec un focus sur le cas du Sahel. Le sujet est en particulier directement associé à la question des Etats fragiles, de leurs spécificités et de la manière de prendre en compte ces spécificités dans les politiques d’aide. Le lien est donc également fait avec les questions de financement du développement où la Ferdi soutient un traitement différencié des Etats fragiles et vulnérables. La vulnérabilité est bien sûr associée à de nombreux pays instables.

Le projet « Paix, sécurité et développement au Sahel » vise à présenter un plaidoyer pour une politique européenne et française vigoureuse en faveur du développement économique au Sahel, en cohérence avec les enjeux de sécurité. Ce plaidoyer implique de surmonter le pessimisme ambiant quant aux potentialités économiques du Sahel qui conduit certains à considérer que la seule solution est l’exode des populations. Le rapport, qui s’appuie sur les travaux existants et l’audition de hautes personnalités, s’adressera à l’ensemble des décideurs : responsables politiques des Etats sahéliens, institutions régionales, entreprises et ONGs, bailleurs de fonds de toute nature. Il repose sur un diagnostic réalisé préalablement auprès de hautes personnalités experte de la question sahélienne et d’acteurs du terrain.

Le groupe de travail « Paix, Sécurité et Développement » est animé par Sylviane Guillaumont Jeanneney, Professeur émérite au Cerdi, Université d'Auvergne et compte dix membres permanents : Christophe Angely, Directeur de la  stratégie et des financements de la Ferdi|Aline Brachet, Médiatrice et Consultante en Prévention et Gestion de conflits chez Appia-Capacity|Patrick Guillaumont, Président de la Ferdi|Bruno Joubert, Conseiller maître en service extraordinaire à la Cour des comptes et ancien Ambassadeur de France au Maroc et près le Saint Siège |Camille Laville, Assistante de recherches Paix, Sécurité et Développement à la Ferdi| Jaime de Melo, Professeur émérite à l’Université de Genève et Directeur scientifique de la Ferdi|Serge Michailof, Consultant international sur les Etats fragiles et en conflit, chercheur associé à l’IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques), et Senior Fellow de la Ferdi |Benoît Miribel, Directeur Général de la Fondation Mérieux, Président d’honneur d’Action contre la faim|Olivier Ray, Responsable de la cellule Prévention des Crises et Sortie de Conflit, Département des Appuis Transversaux à l’AFD (Agence Française de Développement)|Tertius Zongo, Conseiller de haut niveau, chargé des questions de fragilité dans la region du Sahel- Banque Africaine de Développement , ancien Premier Ministre du Burkina-Faso et Senior Fellow de la Ferdi.

 
Revue de presse

 

Le Point Afrique, 7 novembre 2016

Christophe Angely : "Au Sahel, gagner la guerre ne suffit plus"

Propos recueillis par Viviane Forson

DÉCRYPTAGE. Ce spécialiste en développement analyse les méfaits d'une aide internationale vouée aux urgences sécuritaires dans ces pays où les fragilités structurelles s'aggravent. A lire sur http://afrique.lepoint.fr/

Le Monde.fr, 20 octobre 2016

Quatre raisons de s’inquiéter pour le Sahel, et de douter de l’aide au développement

par Laurence Caramel

Pression démographique, systèmes éducatifs débordés, dégradation environnementale et insécurité hypothèquent l’avenir des pays de la zone.

A lire sur http://www.lemonde.fr/

€uBulletin, 8 septembre 2016

France Leading Sahel‘s Development: Funding of Military Actions on the Table

According to France, strict aid accounting regulations prevent the international community from financing security operations in Africa’s Sahel region, a stripe of land between the Sahara desert to the north and the Sudanian Savanna (historically known as the Sudan region) to the south. A lire sur http://www.eubulletin.com

Euractiv.fr, 5 septembre 2016

L’aide internationale trop timide face à l’insécurité au Sahel

par Cécile Barbière

L’aide au développement rechigne à financer la sécurité dans la région sahélienne. Laissant la France isolée sur ce dossier sensible. A lire sur https://www.euractiv.fr

 

 

Dossier de l'ENA

Sahel, Silicon Valley africaine ?

Jean-Michel SEVERINO

Le Sahel, une des régions les plus pauvres et défavorisées de notre planète, mais aussi les plus riches culturellement,...

Allier sécurité et développement - Plaidoyer pour le Sahel

Sylviane GUILLAUMONT JEANNENEY, Christophe ANGELY, Aline BRACHET, Patrick GUILLAUMONT, Bruno JOUBERT, Camille LAVILLE, Jaime DE MELO, Serge MICHAILOF, Benoît MIRIBEL, Olivier RAY, Tertius ZONGO

Les dix dernières années ont vu la situation au Sahel se dégrader fortement, notamment quant à la sécurité. D’immenses...

, Bruxelles

Sécurité et développement au Sahel

Une conférence-débat au Parlement européen organisée par la Ferdi et l'IRD. La Ferdi a présenté l'ouvrage de son groupe de travail "Allier sécurité et développemnt - Plaidoyer pour le Sahel"

05 septembre 2016 - 07 septembre 2016 , Paris

9e édition du Forum Mondial Convergences

La Ferdi et l'AFD ont organisé une session sur le développement et l'insécurité au Sahel. Matthieu Boussichas (Ferdi) a modéré une session sur la mesure de progression des ODD.

01 juin 2016 - 03 juin 2016 , Lille

32e Journées Association Tiers Monde (ATM) Lille 2016

Organisées par l'Université de Lille 1 sur le thème "Catastrophes, vulnérabilités et résiliences dans les pays en développement". La Ferdi a présenté son indicateur de violence interne.

Indice de Violence Interne (IVI)

L'Indice de Violence Interne (IVI) a pour but de comparer le niveau de violence interne pour 130 pays en développement.

Mesures de l’instabilité macroéconomique

Joël Cariolle montre l’intérêt de mesures de l’instabilité allant au-delà des simples mesures traditionnelles de l’ampleur de l’instabilité d’une variable.