L’adoption des technologies agricoles : quelles leçons tirer des expérimentations de terrain ? 

, Articles publiés
Revue d'économie du Développement > Lire

Résumé

La révolution verte, qui consiste en l’utilisation de variétés à haut rendement (VHR) et de doses élevées d’engrais, a été largement adoptée dans les zones de production irriguées mais généralement pas dans les régions de production pluviale, exposées à des aléas tels que la sécheresse et les inondations. Ce surprenant décalage dans l’adoption des technologies compromet la contribution de l’agriculture au développement de vastes régions du monde telles que l’Afrique subsaharienne et l’Inde de l’Est, avec en conséquence un coût global élevé tant en termes de croissance économique que de bien-être humain. Des expérimentations sur le terrain ont été particulièrement utiles pour mieux cerner cette problématique que constitue l’adoption des technologies. Des enseignements importants en ont été tirés sur le comportement des agriculteurs ainsi que sur l’incidence de facteurs tels que le crédit, l’assurance, les marchés et les politiques sur l’adoption des technologies agricoles. En partant de nos études expérimentales de terrain dans les régions est de l’Inde, nous montrons que l’agriculture pluviale pâtit en général d’un manque d’offre effective en VHR adaptées, ce manque compromettant l’adoption des technologies et en conséquence le recours à l’engrais. Un approvisionnement efficace suppose l’existence de VHR appropriées (issues de la recherche), l’information des agriculteurs sur ces technologies (par le biais des services de vulgarisation agricole et du tissu social) ainsi que leur mise à disposition à l’échelle locale (provenant de la participation des agents privés aux chaînes de valeur). Nous estimons en conséquence que résoudre la problématique de l’adoption en zones non irriguées exigerait des gouvernements et des donateurs internationaux qu’ils renforcent leurs investissements en recherche agricole, qu’ils soutiennent l’amélioration des services de vulgarisation et qu’ils veillent à promouvoir le rôle des agents privés dans les chaînes de valeur. Une telle approche exige des donateurs qu’ils résolvent un problème général d’action collective dans la fourniture des biens publics internationaux.

de Janvry A.,  Emerick K., Sadoulet E., and Dar M. (2016) "L’adoption des technologies agricoles : quelles leçons tirer des expérimentations de terrain ?", Revue d'économie du développement, vol. 23, 2015/4 (également en anglais : Ferdi Working paper P178, décembre 2016)