Vers quelle transformation structurelle en Afrique?

, Editoriaux
Téléchargement

L'Afrique subsaharienne a renoué avec la croissance. Pour poursuivre sa transformation structurelle nonobstant le faible tissu industriel et les côuts élevés de sa main d’œuvre, l’adoption de politiques visant  à faciliter l’entrepreneuriat dans les secteurs de services prometteurs est crucial. Ces politiques devraient aider à confronter le défi d’absorber les millions de jeunes qui vont entrer dans le marché du travail. 

Après plus de trois décennies de déclin post-indépendance, la majeure partie de l’Afrique subsaharienne (ASS) a retrouvé le chemin de la croissance. Cependant, quelques nuages subsistent à l’horizon : au niveau macro, la désindustrialisation du continent intervenue dans les années 1970 et 1980 ne s’est pas inversée, tandis que l’ajustement structurel a semblé fonctionner à l’envers, ne parvenant pas à orienter les ressources vers des utilisations productives et les concentrant plutôt sur des secteurs à croissance lente. L’Afrique peut-elle encore exploiter son avantage comparatif latent dans les industries légères à forte intensité en main-d’œuvre pour tirer parti de la délocalisation de deuxième génération ? Un numéro spécial de la Revue d’Economie du Développement réunit des contributions récentes sur l’analyse de la transformation structurelle et les entraves à l’industrialisation de l’Afrique subsaharienne. 

Article de blog publié sur Brookings, par Jaime de Melo, directeur scientifique, Ferdi

Lire l'article