Poids économique de la francophonie: impact via l'ouverture commerciale

, Documents de travail
Téléchargement La version originale (FR)

Résumé

Dans cet article nous proposons d'analyser le rôle et l’importance de la langue française sur les flux commerciaux de biens par rapport aux autres types de proximité (géographique, historique, etc.) et de chiffrer son poids économique pour les pays de l'espace francophone (EF), en termes de flux commerciaux et, via le taux d’ouverture au commerce, en termes de PIB par tête et d'emploi. Ainsi, à l'aide d'un modèle de gravité estimé en panel, on constate qu'en moyenne un pays francophone bénéficie d'un supplément de commerce de 22 % avec un autre pays de cet espace, relativement au commerce qu'il aurait avec ce même pays s'il n'était pas francophone. Il apparaît également que l'effet sur le commerce dû au partage du français semble être plus important durant la crise financière de 2008, suggérant que le partage d'une langue favorise l’existence de relations commerciales non seulement plus intenses mais également plus résilientes en période de crise Une comparaison avec les autres principaux espaces linguistiques (anglophone, lusophone, hispanophone et arabophone) montre que l'impact global de l'appartenance à un espace sur le taux d’ouverture commerciale des pays est assez similaire. Au final, les retombées économiques de l'appartenance à un espace linguistique semblent en moyenne relativement faibles sur le PIB (mais il existe une grande hétérogénéité entre pays d'un même espace) et quasi inexistantes sur l'emploi.

Carrère, C., et Masood, M. (2015) "Poids économique de la francophonie: impact via l'ouverture commerciale" Ferdi Document de travail P138, décembre 2015 (également dans la Revue d'Economie du Développement 2015/2 (Vol. 23))

Codes JEL : F10 , F14 , Z10