Les dépenses militaires et l’aide au développement au Sahel : quel équilibre?

, Documents de travail

Camille LAVILLE

Téléchargement La version originale (FR)

Résumé

Les défis auxquels le Sahel est confronté sont immenses à la fois en termes de sécurité et de développement. Cette étude s’intéresse à la manière dont la communauté internationale est intervenue au Sahel depuis le début des années 2000 en comparant ses dépenses en aide publique au développement programmable augmentée de l’aide d’urgence (aide humanitaire et aide alimentaire) à ses dépenses militaires (opérations de maintien de la paix, opérations de formation militaire, opérations conventionelles, etc.). L’analyse des dépenses pour l’année 2014 fait apparaître que la communauté internationale a consacré au Sahel un budget d’approximativement 4 milliards de dollars américains en aide contre 1,5 milliards en interventions militaires diverses.

Cette étude montre également que malgré l’importance des fonds versés par la communauté internationale sous forme d’aide, plusieurs secteurs apparaissent aujourd’hui comme « délaissés », en particulier l’éducation et l’agriculture. En matière de sécurité, les dépenses des pays sahéliens et de la communauté internationale restent encore trop faibles comparés à l’étendue du territoire.
 
Enfin, au sein de la communauté internationale, la France possède une place particulière puisqu’elle a dépensé en 2014 environ 653 millions de dollars dans la sécurisation du Sahel contre 241 millions en aide au développement bilatérale de la zone. Elle est  aujourd’hui le principale contributeur bilatéral à la sécurisation du Sahel mais n’est plus que la deuxième en matière d’aide bilatérale (derrière les Etats-Unis).

Laville, C. (2016) "Les dépenses militaires et l’aide au développement au Sahel : quel équilibre?" Ferdi Working Paper P174, novembre 2016