Mesurer l’engagement des États membres dans l’Union Économique et Monetaire Ouest Africaine

, Rapports
Téléchargement La version originale (FR)

Le suivi de l’intégration régionale (IR) effectué sur la base des indicateurs de conformité et de résultat est limité. D’une part, les indicateurs de conformité se limitent à évaluer la transposition des règles et lois encadrant les politiques d’intégration, et excluent ainsi du diagnostic leur mise en oeuvre. D’autre part, un suivi de l’intégration basé sur des indicateurs de résultats de ces politiques, utilisés par exemple pour le calcul de l’Indice de l’Intégration Régionale en Afrique1, sont altérés par des facteurs internes et externes indépendants de la volonté des Etats : la croissance démographique, les mouvements internationaux des devises étrangères, les fluctuations des prix internationaux des matières premières.

Les indicateurs de résultat ne permettent donc pas d’apprécier convenablement l’évolution du processus d’IR tel que décidé et impulsé par les Etats membres (EM). La Ferdi propose de compléter la batterie d’indicateurs usuels de suivi de l’IR par des indicateurs d’engagement des Etats membres, par rapport aux préconisations des textes communautaires, mais aussi au-delà de ces textes. L’intérêt d’un dispositif de suivi du degré d’engagement des Etats dans l’IR est de recentrer le diagnostic sur le processus de décision des responsables politiques, et de mettre ainsi en lumière les résistances et les freins persistant au niveau national qui retardent le processus d’intégration. Ceci afin d’inciter les Etats membres à s’impliquer davantage dans le processus d’intégration, et d’identifier d’éventuels problèmes de cohérence avec le contexte local et les capacités des Etats membres.

Geourjon A-M., Cariolle, J., de Ubeda A-A. (2017) "Mesurer l’engagement des États membres dans l’Union Économique et Monetaire Ouest Africaine - Cadre d’évaluation et application à l’intégration commerciale", Rapport Ferdi février 2017