Indéfini

Disruptive Innovations, Value Chains, and Rural Development

Ten years after the 2008 publication of the World Bank's Report, Alain de Janvry and Elisabeth Sadoulet (respectively from University of Berkeley and FERDI) will present an analysis based on agricultural impact on the global development.

The conference

From June 12th  to 15th 2018, the World Bank and the International Consortium on Applied Bioeconomy Research organize in partnership a conference on rural development.

The value chain of the agricultural field is experiencing a fast transformation : changes of consumer demand, growing concerns against eco-friendly products, pollution and food contamination, the rapid improvement of biological sciences and information technology offer new expectations on increased productivity. Adapting to these changes is therefore a challenge for smallholder farmers.

There still exist few researches and few development programs based on that chain of value, particularly in the food and agricultural areas. The conference will focus on the new value chain’s impacts as well as the technology’s impacts on agribusiness and farmers, on their ability to implement innovations. It will also focus on policy and institutional involvements to contribute to the transformation of the agri-food chain of values.

 

Speech by Alain de Janvry and Elisabeth Sadoulet

 

Alain de Janvry and Elisabeth Sadoulet (University of Berkeley and FERDI) will participate in this conference where they will analyse the impact of agriculture for development 10 years after the publication of the World Bank's 2008 Development Report.

Watch the speech on livestreaming on Friday, June 15, 2018 , 1:00pm 2:30pm (US-Washington time):

http://www.worldbank.org/en/events/2017/10/11/disruptive-innovations-value-chains-and-rural-development#1

Their presentation :

 

 

 

Disruptive Innovations, Value Chains, and Rural Development

Dix ans après la publication du Rapport 2008 de la Banque mondiale, Alain de Janvry et Elisabeth Sadoulet (respectivement de l'Université de Berkeley et de la FERDI) présenteront une analyse basée sur l'impact de l'agriculture sur le développement mondial

La conférence

Du 12 au 15 juin 2018, la Banque mondiale organise en partenariat avec l'International Consortium on Applied Bioeconomy Research une conférence sur le thème du développement rural.

Le secteur agricole enregistre une transformation rapide de sa chaîne de valeur : augmentation et transformation de la demande vers des produits éco-responsables, progrès rapides des sciences biologiques et des technologies de l'information offrant de nouvelles possibilités d'accroissement de la productivité. L'adaptation à ces changements est donc un défi pour les petits exploitants agricoles.

Or, il y a encore eu peu de recherches et peu de programmes de développement fondés sur cette nouvelle chaîne de valeur, en particulier dans les secteurs de l'alimentation et de l'agriculture. La conférence se concentrera sur l'impact que cette nouvelle chaîne de valeur a sur l'agro-industrie et les agriculteurs ainsi que la capacité des petits agriculteurs à mettre en œuvre l'innovation.

Intervention de Alain de Janvry et de Elisabeth Sadoulet

Alain de Janvry et Elisabeth Sadoulet (Université de Berkeley et Ferdi) participeront à cette conférence où ils feront l'analyse de l'impact du secteur agricole sur le développement 10 ans après l'édition du rapport 2008 sur le développement de la Banque mondiale.

A suivre en direct le 15 juin, 13h-14h30 (heure US-Washington): http://www.worldbank.org/en/events/2017/10/11/disruptive-innovations-value-chains-and-rural-development#1

Leur présentation :

 

 

 

Annual meetings of the World Bank Group (WBG) and the International Monetary Fund (IMF)

Laurent Wagner, researcher FERDI, attended multiple sessions. He gives his impressions of the trends.

Laurent Wagner, Reseracher FERDI, attended multiple sessions during the week focusing on the future of development policy notably for Regional Development Banks.

He gives his impressions of the trends :

"In general, a single word can characterize the general theme of the week: inclusion. Whether in the context of the G20 or of targeted policies on infrastructure and the private sector, this is clearly the prime objective. This is also a response to the anxiety about Brexit and the US election. The aim is to ensure that growth and globalization more generally create jobs. The focus is also on financing social safety nets.

All the players seem to be positioning themselves very positively behind the new impetus for Africa provided by the G20 Compact for Africa. In this framework, there is a significant focus on infrastructure and the private sector while leaving aside somehow the issues related to social sectors and fragility. Africa needs productive jobs first and foremost according to Paul Collier (Blavatnik School of Government, Oxford University and Senior Fellow FERDI). The contrast with the MDGs is very marked. Moreover, the Bank's new report on Fragility clearly emphasizes the lack of inclusion as one of the main cause of fragility.

Another word comes back in all the speeches made by the management of the Regional Multilateral Banks: recapitalization. For the African Development Bank, this is not a surprise but it really marks the will to adapt to the graduation of their clients. There is a distinct frustration raised by the inability to lend to high-income countries as well as the BRICS to ensure the financial stability of these banks (as well as their Triple A). The issue of lending to the BRICS also shakes the International Bank for Reconstruction and Development (IBRD) where relations are tense with the White House which strongly opposes the idea that the World Bank  should be able to lend to, among others, China as part of a large recapitalization of IBRD. In general, the management of Multilateral Development Banks strongly emphasizes the need of continued lending operations to the richest countries in their respective regions. Despite some opposition, the trend is clearly pointing toward the growth of the ratio of non-concessional to concessional lending."

Laurent Wagner

 

 

Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international

Laurent Wagner, chargé de recherche Ferdi, a participé à de nombreuses sessions. Il donne ses impressions sur les tendances.

Laurent Wagner, Chargé de recherche Ferdi, a participé aux différentes sessions de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international et de la Brookings Institution organisées du 9 au 15 octobre 2017 à  Washington.

Ses impressions sur les tendances :

"De manière générale, un seul mot peut caractériser la thématique générale de la semaine: l'inclusion. Que ce soit dans le cadre du G20 ou des politiques ciblées sur les infrastructures et le secteur privé, il s'agit clairement de l'objectif premier. On sent bien en creux qu'il s'agit d'une réponse à l'angoisse liée au Brexit et à l'élection américaine qui influe sur ce mouvement. L'objectif est d'assurer que la croissance et la globalisation de manière plus générale soient créatrices d'emplois. L'accent est également mis sur le financement des filets de sécurité sociaux.
 
L'ensemble des acteurs semblent se positionner de manière très positive derrière la nouvelle impulsion pour l'Afrique donnée dans le cadre du Compact for Africa du G20. Dans ce cadre, on retrouve un focus très important sur les infrastructures et le secteur privé tout en laissant de côté d'une certaine manière les problématiques des secteurs sociaux voir de la fragilité. L’Afrique a besoin d’emplois productifs avant tout d’après Paul Collier (Blavatnik School of Government, Oxford University and Senior Fellow Ferdi). Le contraste avec les MDGs est très marqué. D'ailleurs le nouveau rapport de la Banque sur la Fragilité met clairement l'accent sur le manque d'inclusion comme cause centrale de la fragilité.

Un autre mot revient dans toutes les bouches du management des grandes Banques Multilatérales : recapitalisation. Pour la Banque Africaine de Développement ce n’est pas une surprise mais cela marque vraiment l’adaptation de ces institutions à la graduation de leur client. On sent d’ailleurs une forte frustration de ne pouvoir plus prêter aux pays à haut revenu ainsi qu’aux BRICS afin d’assurer la rentabilité de ces banques (ainsi que les Triples A). La question de l’action auprès des BRICS secoue également la Banque internationale pour la reconstuction et le développement (BIRD) où les relations se tendent avec la maison blanche qui s’oppose fortement à l’idée que la Banque mondiale puisse prêter, entre autre, à la Chine dans le cadre d’une large recapitalisation de la BIRD. De manière générale le management des Banques multilatérales de développement insiste fortement sur la nécessité de continuer de prêter aux pays les plus riches de leurs régions respectives. Malgré quelques oppositions la tendance semble clairement à l’explosion du ratio non-concessionnel/ concessionnel multilatéral."
 
Laurent Wagner

 

 

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Population, Security, and Development in the Sahel

Washington FERDI was in Wahington from 27th to 29th April 2017 to meet key protagonists on the Sahelian issue.

As part of its "Peace, Security and Development" program, FERDI met from 27th  to 29th  April 2017 in Washington with a wide range of key protagonists on the Sahelian issue.

Ferdi had gathered a team established of Nouhou Abdoul Moumouni, Demographer, Director Program of the OASIS initiative, University of Niamey, Christophe Angely, Director of Strategy at FERDI, Serge Michailof, Senior Fellow at FERDI, Associate Researcher at IRIS and Malcolm Potts, founder of the OASIS initiative, and Professor of Public Health, University of California, Berkeley.

Several targeted visits and conferences were planned on the theme "Population, security and development in the Sahel", in particular the following three meetings :

Seminar at the World Bank (April 27, 2017)

The FERDI’s representatives met and discussed with the members of the groups : “Fragility, Conflict and Violence “ and “Health, Nutrition & Population”

« Population, Security, and Development in the Sahel » conference, Wilson center (April 27th, 2017)

The conference was organised by the Wilson Center, a center accredited by the Congress in memory of President Woodrow Wilson. The Think Tank objectives are to address general policy issues through independent research and open dialogue around concrete ideas. The objectives of the conference were to explore the link between security and development, and how strategic international aid can help shape the future of the Sahel.

The conference was moderated by Roger-Mark De Souza, Director of Population, Environmental Security, and Resilience. The speakers were Nouhou Abdoul Moumouni, Christophe Angely, and Serge Michailof.

Meeting with the State Department (April 29 th, 2017)

A large audience was present for this meeting in the presence of Lieutenant-Colonel Joshua J Hamilton, Military Advisor of the Bureau of African affairs of the State department, Oladele Ogunseitan, Foreign Affairs Officer, Jefferson Science Fellow, Office of International Health and Biodefense, Debbie Fugate, Deputy Director, Office of the Geographer and Global Issues Representative in Lome (Togo), Steven C. Kameny, Mali desk officer and Kalomogo Coulibaly, Desk officer for Guinea & Regional economic officer former student of CERDI.

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Population, sécurité et développement au Sahel

Washington La Ferdi était à Washington du 27 au 29 avril 2017 pour rencontrer des interlocuteurs clés sur les problèmes sahéliens.

Dans le cadre de son programme Paix, Sécurité et Développement, la Ferdi a rencontré du 27 au 29 avril 2017 à Washington un large panel d’interlocuteurs clés sur la problématique sahélienne. L’objectif était de défendre le Sahel après des Etats Unis, sachant  que les Etats Unis sont les plus gros contributeurs d’aide au développement pour la zone.

La Ferdi avait réuni une équipe constituée de Nouhou Abdoul Moumouni, Démographe, Directeur de programme de l'initiative OASIS , Université de Niamey, Christophe Angely, Directeur de la stratégie de la Ferdi, Serge Michailof, Senior Fellow Ferdi et chercheur associé à l’IRIS et Malcolm Potts, Fondateur de l’initiative OASIS, et Professeur de « Public Health », University of California, Berkeley. Le programme comprenait une série de visites et de conférences ciblées sur le thème de : « Population, sécurité et développement au Sahel ».

Trois rencontres sont à noter en particulier :

Séminaire à la Banque mondiale (27 avril 2017)

Les membres de la Ferdi ont rencontré et échangé avec les équipes des directions « Fragility, Conflict and Violence » et « Health, Nutrition & Population ».

Conférence « Population, Security, and Development in the Sahel », Wilson Center (27 avril 2017)

La conférence était organisée par le Wilson Center, centre agréé par le Congrès en mémoire au President Woodrow Wilson. Ce Think tank se fixe pour objectifs de traiter des sujets de politique générale au travers d’une recherche indépendante mais également d’un dialogue ouvert autour d’idées concrètes.

 

La conférence avait pour objet d’échanger sur le lien entre sécurité et développementet d’analyser la manière dont l’aide internationale peut aider à dessiner l’avenir de larégion Sahel. Le modérateur était Roger-Mark De Souza , Directeur du département Population, Environmental Security, and Resilience au Wilson Center. Les intervenants étaient: Nouhou Abdoul Moumouni , Christophe Angely; Serge Michailof et Malcolm Potts.

Rencontre avec le Département d’État (29 avril 2017)

Une large audience était présente pour cette rencontre en présence du Lieutenant-colonel Joshua J Hamilton, conseiller militaire au Bureau des Affaires africaines et de personnalités importantes pour le débat, comme Oladele Ogunseitan, Foreign affaires Officer, Jefferson Science Fellow, Office of international Health and Biodefense, Debbie Fugate, Deputy Director, Office of the geographer and global issues future représentante à Lome (Togo), Steven C. Kameny, Mali Desk Officer et Kalomogo Coulibaly, Desk Officer for Guinea & Regional economic officer ancien élève du CERDI.

 

Séminaire sur l’adaptation des critères d’allocation de l’aide

Organisé par le Center for Global Development

Participation de la Ferdi avec Patrick Guillaumont et Sylviane Guillaumont Jeanneney à un séminaire sur l’adaptation des critères d’allocation de l’aide organisé par et au Center for Global Development.

Séminaire sur l’adaptation des critères d’allocation de l’aide

Organisé par le Center for Global Development

Participation de la Ferdi avec Patrick Guillaumont et Sylviane Guillaumont Jeanneney à un séminaire sur l’adaptation des critères d’allocation de l’aide organisé par et au Center for Global Development.

Forum ministériel sur la soutenabilité de la dette

Organisé conjointement par le Secrétariat du Commonwealth et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF)

Conférence de Patrick Guillaumont sur le thème « Crise mondiale et protection des pays à faible revenu contre les chocs exogènes » lors du Forum ministériel conjoint sur la soutenabilité de la dette organisé par le Secrétariat du Commonwealth et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) à l’occasion des réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI.

  • 1
  • 2