Français

European Think Tanks Group : Conférence de recherche

Matthieu Boussichas (Ferdi) est intervenu lors de la session parallèle intitulée "Comment l'Union européenne peut-elle maintenir la dynamique de "transformation de notre monde"?

Le 17 octobre les membres du European Think Tanks Group ont organisé une conférence de recherche sur le thème de la durabilité du développement.

Matthieu Boussichas, responsable de programme à la Ferdi, était invité à intervenir lors de la session parallèle The sustalnability revolution: How can the EU sustain the momentum for "transforming our world"? Cette session avait pour objectif d'identifier comment la Commission européenne peut mieux prendre en compte les questions de durabilité dans sa future politique de coopération.

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Journées européennes du développement : conférence sur le partenariat ACP-UE après 2020 (post Cotonou)

Journées européennes du développement La Ferdi et la direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne ont organisé une conférence sur la construction d'un nouveau partenariat entre les pays ACP et l'UE.
Vers un nouveau partenariat avec les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) : identifier les défis mondiaux et intérêts communs

 

 

 

Le débat a permis un échange ouvert entre personnalités politiques sur la définition des relations futures entre l'Union européenne et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) après l'expiration de l'Accord de partenariat de Cotonou en 2020.

La communication conjointe «Vers un partenariat renouvelé avec les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique», expose les idées principales d'un partenariat politique revitalisé avec les pays ACP, axé sur les intérêts communs et dépassant le seul objectif de la politique de développement et du paradigme donateur-destinataire. Des conférenciers distingués représentant les régions ACP et l'UE se sont rassemblés pour partager leurs attentes, leurs points de vue et leurs recommandations concernant l'avenir des relations ACP-UE, en mettant l'accent sur les principales priorités et les grands défis à relever. Cette session a permis également de réfléchir sur la manière de rendre la relation actuelle mieux adaptée aux défis et intérêts communs dans un monde interconnecté et mondialisé. Le format de la conférence permettra également les questions et les interventions du public.

Panélistes

modérateur : Patrick Guillaumont, Président de la Ferdi

  • David Granger: Président de la République coopérative de Guyane,
  • Louise Mushikiwabo : Ministre des affaires étrangères et de la coopération du Rwanda
  • Teresa Ribeiro : Secrétaire d'Etat pour les Affaires étrangères et la Coopération de la République portugaise
  • Louis Michel : Député du Parlement européen,
  • Stefano Manservisi : Directeur général de la DG DEVCO.

Wednesday, June 7, 2017 -
09:00 to 10:30
 
 
 
 
 
 
Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Journées européennes du développement : session sur l'électricité décentralisée et le développement

La Ferdi et l'Institut Veolia ont organisé une session sur les mini-réseaux et les kiosques à énergie pour développer l'accès à l'électricité dans les zones rurales d'Afrique subsaharienne.
Electrification décentralisée et développement

Mini-réseaux et kiosques à énergie : impulser des méchanismes de développement dans les zones rurales et peri-urbaines et rôle du secteur privé

 

L'institut Veolia et la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi) ont publié un numéro spécial de FACTS Reports sur l'électrification décentralisée et le développement.
En nous emmenant du Laos au Rwanda, de l’Inde à Madagascar, de l’Ouganda au Brésil, ce numéro de FACTS Reports, permet, à partir de cas concrets, un large tour d’horizon à la fois géographique mais aussi technique des solutions qui commencent à se répandre dans le monde en développement encore sans électricité.
L'objectif de la session était de discuter du rôle du secteur privé dans l'électrification décentralisée à partir de plusieurs expériences de terrain: différents modèles de kiosques solaires en Inde (SELCO Foundation) et à Madagascar (HERi), les activités de Energy4Impact en support aux entreprises du marché off-grid et l'implication récente du groupe d'impact investing I&P et de la diaspora africaine.

Les panélistes

modérateur : Christophe Angély, Directeur de la stratégie, Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi)
  • Iry Raïssa Alaoy, Directrice équipe terrain, HERi Madagascar

  • Pierre Carpentier, Directeur général adjoint Investissements, Investisseurs et Partenaires (I&P)

  •  Ada Marmion, Chargée du développenent, Energy4Impact

  • Rachita Misra, Gestionnaire de programme senior, SELCO Foundation

  • Dr Elie Nkamgueu, Président, Club Efficience

A lire

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
-----------------------------------------------
 
 
 
 
 
 
 
Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Journées européennes du développement : session sur la sécurité et le développement au Sahel

european development days La Ferdi et le Service européen d'action extérieure (EEAS) ont organisé une session sur la sécurité et le développement au Sahel.
Allier sécurité et développement - Plaidoyer pour le sahel

Comment dépasser le pessimisme ambiant?

 

 

 

Les dix dernières années ont vu la situation au Sahel se dégrader fortement, notamment quant à la sécurité. D’immenses territoires sont pris dans un cercle vicieux où insécurité et pauvreté s’entretiennent mutuellement. Faute d’action décisive des pouvoirs publics locaux, fortement appuyés par la communauté internationale, ces territoires risquent de sombrer dans un enchaînement de conflits dont ils auront le plus grand mal à s’extraire.

Les panélistes de haut niveau ont discuté les possibles évolutions des poltiques de développement européennes qui investissent dans la sécurité et le développement afin d'éviter un état de crise permanent et couteux où la pauvreté, la criminalité et les conflits armés se nourrissent mutuellement.

 

Les panélistes

modérateur : Christophe Angély, Directeur de la stratégie, Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi)

  • Boubou Cissé, Ministre de l'économie et des finances, Gouvernement du Mali

  • Ahmedou Ould-Abdallah, ancien ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie et Président du Centre des Stratégies pour la Sécurité du Sahel Sahara (Centre 4S)

  • Sylviane Guillaumont Jeanneney, Professeur émérite de l'Université d'Auvergne, Conseiller spécial pour la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi)

  • Angel Losada Fernandez, Ambassadeur, Représentant spécial de l’Union européenne pour le Sahel (RSUE Sahel), Service européen d'action extérieure

A lire

 

 

 

 

 

 

 

 

---------------------------------

project S4
Thursday, June 8, 2017 -
13:30 to 14:45
Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Séminaire sur le Post-Cotonou : Pour un partenariat et un développement durables

Union européenne L'objectif est de contribuer au débat sur l'architecture de la politique européenne de développement et l’avenir du cadre de coopérationentre l’Union européenne et les États ACP.

L’Accord de partenariat de Cotonou arrive à échéance en février 2020. Les discussions sont engagées tant au sein de l’Union européenne, entre les Etats membres et la Commission, qu’entre Etats du Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique sur l’avenir de ce partenariat après 2020. Afin de contribuer à la réflexion en vue de l’ouverture des négociations sur la relation future entre l’UE et les Etats ACP, au plus tard en août 2018, la Représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne, l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi) ont organisé un séminaire à Bruxelles le 24 avril 2017.

L'objectif était de contribuer au débat sur l'architecture de la politique européenne de développement et l’avenir du cadre de coopération entre l’Union européenne et les États ACP.

Contexte

La longévité du partenariat ACP-UE – dont on fêtera les 45 ans en 2020 – va de pair avec la modernisation de cette relation qui n'a eu de cesse d'évoluer, depuis la Convention de Lomé (1975) qui avait pour but de favoriser les accords commerciaux et l'économie de marché, en passant par l'Accord de Cotonou (2000) qui intégrait des objectifs politiques et de développement. Il doit aujourd'hui s'inscrire dans un cadre de coopération renouvelé, du fait de l'adoption récente de l'Accord de Paris sur le climat, de l'Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Alors que l'UE et ses États membres sont aujourd'hui les premiers bailleurs de l'aide publique au développement,  dans une période où la crainte du repli d’un autre grand bailleur, les États-Unis, amène des éléments d’incertitude, ces évolutions stratégiques doivent permettre le renforcement des dimensions politique, économique et commerciale du partenariat ACP-UE après 2020.

Ce Séminaire fut l'occasion d’aborder (i) les conditions du succès d'un cadre ACP modernisé et (ii) l’intégration régionale, dans toutes ses composantes, ainsi que le développement économique, notamment au travers des accords de partenariat économique, en prenant en considération la communication conjointe de la Commission européenne et de la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité du 22 novembre 2016.

Modéré par Charles de Marcilly, de la Fondation Robert Schuman, le séminaire a réuni des représentants des institutions européennes, des pays ACP, de la société civile, des think tanks et instituts de recherche, de la presse et se déclinait en deux tables rondes.

Programme 

14h30 à 15h : accueil et enregistrement des participants

15h : Ouverture par le Représentant permanent, M. l’Ambassadeur Pierre Sellal

15h à 16h30 : Table ronde I : Vers un cadre ACP modernisé

15h à 16h : Panel

  • Commission européenne : M. Stefano Manservisi, Directeur général DEVCO
  • Parlement européen : M. Louis Michel, Président de la délégation à l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE 
  • Pays ACP : M. le ministre Théophile Ahoua N’Doli, Directeur de cabinet du Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire
  • Secrétariat ACP : M. Léonard-Emile Ognimba, Sous-secrétaire général
  • Institut de recherche pour le développement : M. Jean-Marc Châtaigner, Directeur général délégué
  • Fondation pour les études et recherches sur le développement international : M. Patrick Guillaumont, Président 
  • Société civile : Mme Imali Ngusale, DSW (Deutsche Stiftung Weltbevoelkerung)

16h à 16h30 : échanges avec le public

17h à 18h30 : Table ronde II : Intégration régionale et dimension économique et commerciale

17h à 18h : Panel

  • Service européen d’action extérieure : M. Koen Vervaeke, Directeur général Afrique
  • Conseil économique et social européen : M. Yves Somville, Président du Comité de suivi ACP
  • Friends of Europe/Les amis de l’Europe : Mme Shada Islam, Directrice Europe et géopolitique
  • Société civile : Mme Yentyl Williams, fondatrice et Présidente de l’ACP Young Professionals Network, chercheuse à l’Université de Gand
  • PTOM: M. François Bockel, Chef du service de la coopération régionale et des relations extérieures du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

18h à 18h30 : échanges avec le public

18h30 : conclusion par le modérateur

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Sécurité et développement au Sahel

sécurité et développement au Sahel Une conférence-débat au Parlement européen organisée par la Ferdi et l'IRD. La Ferdi a présenté l'ouvrage de son groupe de travail "Allier sécurité et développemnt - Plaidoyer pour le Sahel"

Le 11 octobre 2016, La Ferdi et l'IRD ont organisé une conférence au parlement européen sur :

Sécurité et développement au Sahel : peut-on surmonter le pessimisme ambiant?

Sous le parrainage de

Cristian Dan Preda, Député européen, Vice-Président de la Sous-commission "droits de l'homme", membre des Commissions parlementaires du Développement et des Affaires Etrangères

Enrique Guerrero Salom, Député européen, membre de la Commission du développement et membre de la Délégation à l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE

Intervenants

Modérateur : Jean-Marc Châtaigner, Directeur général délégué de l'Institut de recherche pour le développement (IRD)

Sylviane Guillaumont Jeanneney, Professeur émérite, Université d’Auvergne, Centre d'études et de recherches sur le développement international (Cerdi), présidente du groupe de travail de la Ferdi Allier sécurité et développement - Plaidoyer pour le Sahel

Florence Sylvestre, Directrice de recherche, Institut de recherche pour le développement (IRD, UMR CEREGE)

Carla Montesi, Directrice « Afrique de l’ouest et centrale » à la direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne (DG DEVCO)

Tertius Zongo, Ancien Premier Ministre du Burkina Faso, Conseiller spécial de haut-niveau sur la fragilité dans la région du Sahel, Banque africaine de développement (BAD), membre du groupe de travail de la Ferdi Allier sécurité et développement - Plaidoyer pour le Sahel

Compte-rendu

Accueillies par Cristian Dan Preda et Enrique Guerrero Salom, 75 personnes ont assisté à cette conférence où Sylviane Guillaumont Jeanneney et Tertius Zongo ont présenté l'ouvrage Allier sécurité et développement - Plaidoyer pour le Sahel.  Ce plaidoyer, édité par la Ferdi, a été rédigé en réponse à l'idée souvent entendue que le Sahel est une cause désespérée et que l'avenir du Sahel est la migration. Le plaidoyer est le fruit de la collaboration de 11 experts d'horizons différents et recueille les témoignages de 17 personnalités issues de la recherche, de la diplomatie, du développement, de l'humanitaire ou de la défense. Leur partage de connaissance et leur travail soutiennent la conviction que le coût de l'inaction est supérieur aux dépenses que la communauté internationale doit dégager pour le développement du Sahel, que la sécurité et le développement sont intimement liés et qu'une collaboration étroite est nécessaire entre les acteurs publics et privés dont les ONG pour réduire les vulnérabilités des pays du G5 Sahel. Tertius Zongo a d'ailleurs rappelé que la sécurité et le développement sont la responsabilité de tous : des bailleurs et des pays visés par l'aide. Les programmes doivent porter en priorité sur l'éducation, le monde rural et l'amélioration de la gouvernance locale et les pouvoirs régaliens des Etats.

En écho à l'intervention de Sylviane Guillaumont et de Tertius Zongo, Florence Sylvestre a présenté les travaux de l'IRD sur la région du lac Tchad, démontrant clairement l'importance d'agir et de mettre en valeur les ressources du lac mais également de prévoir et d'informer du déplacement des berges du lac. Ces prévisions permettent aux populations et aux pouvoirs locaux d'adapter les investissements.

Carla Montesi a rappelé que le débat de la commission européenne porte en ce moment sur la sécurité et que le Sahel est une priorité de la coopération européenne pour le développement. Pour l'Europe l'enjeu est d'arbitrer l'aide entre la sécurité (ces dépenses pesant de plus en plus lourd dans les budgets des Etats sahéliens) et les secteurs sociaux et de production. En réponse à l'urgence, l'Union européenne s'est dotée de nouveaux instruments : les fonds fiduciaires  d'urgence pour la sécurité et la lutte contre les trafics illégaux qui permettent des procédures plus rapides. Les projets liés à ces fonds fiduciaires ont pour objectif de créer des liens entre sécurité et développement.

Voir la vidéo : https://www.periscope.tv/Jmchataigner/1lDGLmdPNBZJm

Cristian Dan Preda, Sylviane Guillaumont Jeanneney, Enrique Guerrero Salom, Jean-Marc Châtaigner, Florence Sylvestre, Tertius Zongo, Carla Montesi

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Journées européennes du développement 2016

journées européennes du développement La Ferdi a organisé un atelier sur l'efficacité des mesures prises en faveur des PMA et a co-organisé une conférence sur la sécurité et le développement.

Les Journées Européennes du Développement (JED) se sont tenues les 15 et 16 juin 2016, à Bruxelles sur le thème des "Objectifs du Développement Durable en action : notre monde, notre dignité, notre futur".

Les JED sont organisées par la Commission Européenne et elles regroupent chaque année, 5000 participant(e)s, issu(e)s de 140 pays et représentant 1200 organisations. Il s’agit du principal forum européen organisé sur la coopération internationale et le développement. Ce dernier a pour but donner aux acteurs du développement à travers toute l’Europe un rendez-vous annuel afin qu’ils échangent idées et expériences qui puissent conduire à l’émergence de nouveaux partenariats et de solutions innovantes en réponse aux challenges mondiaux. 

La Ferdi a participé à ces journées où elle a organisé une conférence "Les mesures internationales prises en faveur des PMA sont-elles efficaces ?" sous la thématique leave no-one behind et où elle a co-organisé une conférence "Working together in fragile states for better effectiveness" sous la thématique  "working with fragile states".

 

 

 

 

 

Les mesures internationales prises en faveur des PMA sont-elles efficaces ?

Une évaluation à mi-parcours du Programme d’Action d’Istanbul

Session organisée par la Ferdi

 

 

 

 

Depuis la création de la catégorie des Pays les moins avancés (PMA) il y a 45 ans, nombre de mesures ont été prises en faveur de ces pays. Le soutien s’est accentué ces dernières années, plus particulièrement dans le domaine du commerce et peut-être moins en matière de financement. Aujourd’hui, la question est de savoir si ces mesures ont été efficaces pour mieux les adapter et justifier les initiatives futures. La récente revue à mi-parcours du Programme d’Action d’Istanbul pour les PMA (2011-2020) et le nouvel ouvrage « Out of the Trap » édité par le Professeur Patrick Guillaumont et faisant suite à l’ouvrage « Caught in the Trap » offrent l’opportunité d’évaluer ces mesures. 

Modérateur: Patrick Guillaumont, Président, Ferdi

What impact of international support measures? An introduction

Intervenants :

  • Roland Mollerus, Economiste Senior, UNDESA

Capacity building experiences in least developed countries :

  • Tertius Zongo, Conseiller spécial de la Banque africaine de développement sur les questions de fragilités au Sahel, Ancien Premier ministre du Burkina Faso, Senior Fellow Ferdi
  • Céline Carrère, Professeur d’économie, Université de Genève, Senior Fellow Ferdi
  • Jean-Marc Châtaigner, Directeur général délégué, Institut de Recherche pour le Développement
 

(de gauche à droite : Roland Mollerus, Tertius Zongo, Patrick Guillaumont et Jean-Marc Châtaigner)

Ecouter la session :

 

Quelles innovations pour accélérer la graduation des Pays les Moins Avancés (PMA) ?

Texte de l'intervention de Jean-Marc Chataigner prononcée aux Journées Européennes du Développement (JED2016) le 15 juin 2016 dans le cadre du débat organisé par la FERDI "How effective have international support measures been for Least Developed Countries?"

« Les systèmes économiques qui négligent les facteurs moraux et sentimentaux sont comme des statues de cire : ils ont l'air d'être vivants et pourtant il leur manque la vie de l'être en chair et en os. » Gandhi, Lettres à l'Ashram, 1948

Suite à cette réflexion de Gandhi, qui nous rappelle que l'économie n'est pas simplement une question quantitative, je commencerai ma réflexion en m'interrogeant sur la pertinence actuelle du classement de certains pays dans la catégorie des PMA (cette catégorie inventée en 1971 a-t-elle encore un sens dans le monde actuel?), avant de m'interroger sur les nouveaux modes d'innovations que nous pouvons promouvoir pour faire face à l'extrême-pauvreté et aux situations les plus vulnérables. Lire plus

 

Les mesures internationales prises en faveur des PMA sont-elles efficaces ? Une évaluation à mi-parcours du Programme d’Action d’Istanbul
15 juin 2016  |  16:00 – 17:15 |  Adresse : Tour & Taxis, Brussels 

 

 

 

 

 

 

The Practitioners Network, in collaboration with Cordaid, FERDI and the European Commission hosted on June 15th, 2016 a high-level panel on the theme “Working with fragile states” as part of the European Development Days 2016 – Europe’s leading forum on development and international cooperation.

Bringing together high-level representative from third countries, member states agencies, the European Commission, civil society organisations and youth representative, the panel aimed at fostering a thought-provoking debate on the needs encountered in a context of fragility and draw recommendations for better effectiveness.

Moderator :
Shada Islam, Director of Policy, Friends of Europe

Panel :

  • Mohamed Omar Arteh,  Deputy Prime Minister of Somalia
  • Klaus Rudischhauser, Deputy Director General, Directorate General for International Cooperation and Development
  • Sébastien Mosneron-Dupin, CEO of Expertise France
  • Tertius Zongo, Special Advisor on fragility to the African Development Bank, former Prime Minister Burkina-Faso
  • Rita Martin, Operational Director of EVE South Sudan, CSO for Women's rights
  • Reuben James Barrete, Young leader from the Philippines

(de gauche à droite : Shada Islam, Reuben James Barrete, Rita Martin, Mohamed Omar Arteh, Klaus Rudischhauser, Tertius Zongo, Sébastien Mosneron-Dupin)

 

 

 

 

Fragile states are at the centre of the international community’s attention. However, international frameworks and guidelines on improving coordination and effectiveness on the ground show limited results. The urgency and the scale of the needs of these countries require a concerted action by all development actors, as well as in all dimensions of development. In this light, it is essential to design well thought-out yet adaptable actions based on field experience to promote sustainable development in a context of growing and resurgent insecurity.

Discussions will focus on the shared observation that despite multiple commitments and strategic orientations, the response to state fragility remains to be achieved. The panel will aim at identifying modalities for closer cooperation, synergies between areas of action and characteristics that makes resilience and transition possible to ease a long-term development process.... Lire plus

La conférence en vidéo :

Event webpage : https://eudevdays.eu/sessions/working-together-fragile-states-better-effectivenes

Working together in fragile states for better effectiveness
A reality check and ways forward from a multi-stakeholder perspective
June 15th, 2016  |  18:00 – 19:30  |  Venue: Tour & Taxis, Brussels 

 


 

 

 

 

 

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Journées européennes du développement

Ferdi journées europénennes développement La Ferdi organise deux sessions pour les journées européennes du développement

La Ferdi participe aux journées européennes de développement où elle organise et animera deux sessions : l'une sur l'observatoire de la compétitivité durable et l'autre sur le financement du développement durable en annonce de la publication de l'ouvrage "Financing sustainable development by addressing vulnerabilities".

 

Présentation de l'ouvrage de la Ferdi Financer le développement durable : Traiter les vulnérabilités

S5 / 3 Juin, 18h00 : 19h15

Modérateur  : Patrick Guillaumont, Président de la Ferdi

Intervenants :
- Mamadou Lamine Loum : Ex-Premier Ministre du Sénégal
- Giorgia Giovannetti, professeur en Économie internationale, Université de Florence et Senior Fellow Ferdi
- Inge Kaul, professeur adjoint à la Hertie School of Governance, Berlin
- Jean-Michel Severino, Président de la société « Investisseur et Partenaire » (I&P).

Le nouvel agenda international du développement, clairement élargi aux biens publics mondiaux, trace la voie d’un développement durable et universel. La réalisation des nouveaux objectifs du développement durable (ODD) nécessite de mobiliser des ressources publiques et privées considérables et de mettre en œuvre des politiques permettant une utilisation pertinente de ces ressources.

Le présent ouvrage examine comment le financement du développement peut permettre d’en assurer la durabilité en prenant en compte les différentes formes de vulnérabilité qui la menacent.

L’examen du lien entre vulnérabilité et financement du développement conduit les auteurs du livre à traiter de nombreuses questions complexes et discutées, telles que : Quel rôle et quelles responsabilités pour les pays émergents, les banques multilatérales et les bailleurs traditionnels  dans le financement du développement ? Comment l’aide publique au développement doit-t-elle être définie, allouée, dépensée ? De quel potentiel fiscal les pays en développement disposent-ils et comment l’améliorer ? Quelle fiscalité adopter pour que les activités minières profitent au développement des plus pauvres ? Comment mobiliser efficacement l’épargne privée ? Comment promouvoir l’ « Impact Investment »? Quel type de développement financier est favorable aux pauvres ? Comment financer un niveau de santé minimal dans tous les pays? Quelles perspectives à long terme pour les transferts de fonds des migrants? Quel est le potentiel des instruments dits innovants tel que les garanties, les mécanismes de partage des risques ou les outils de redistribution internationale? Comment mettre en œuvre le financement visant à l’adaptation au changement climatique et à son atténuation? Comment dépenser utilement dans les Etats fragiles? ...

Les réponses à ces questions sont apportées par plus de quarante auteurs choisis parmi les meilleurs experts internationaux et de hautes personnalités du Nord et du Sud, présentant de façon originale et indépendante un point précis du débat.

Structuré selon les trois dimensions de la durabilité – économique, sociale et politique, environnementale – l’ouvrage réunit des contributions riches et complémentaires et s’interroge sur la façon dont le nouveau financement du développement permet de traiter les vulnérabilités qui en compromettent la durabilité.

L’ouvrage met en lumière le rôle de nouveaux types de financement en même temps que l’importance persistante de l’aide publique au développement pour les pays les plus pauvres et vulnérables. Il met l’accent sur la nécessité d’une différenciation des instruments de financement selon les caractéristiques des pays bénéficiaires et la nature des défis auxquels ils font face.

Photos de l'événement : sur le site internet des Journées européennes du développement

Site internet des Journées européennes du développement : http://www.eudevdays.eu/topics/ferdi-book-sustainable-development-financing

 

Un observatoire de la compétitivité durable en Afrique

S5 / Jeudi 04 juin 2015 - 12:30- 13:45

Modérateur : Christophe Angely, Directeur de la Stratégie à la Ferdi
Intervenant : Ginette-Ursulle Yoman, Associée-Gérant chez Victorys Conseil, ancienne Secrétaire d'Etat à la Gouvernance et au renforcement des capacités de Côte d'Ivoire

A l’heure de la mondialisation, la compétitivité revêt une importance majeure. Pour que la dynamique de croissance des pays d’Afrique reste forte, il est nécessaire que leur développement s’accompagne d’un souci constant d’améliorer la compétitivité par rapport aux économies émergentes, bien au-delà de la simple exploitation des ressources naturelles. Bien que l’Afrique devienne un continent attractif, beaucoup de pays y pâtissent encore trop souvent de conditions défavorables en différents domaines, tels que la qualité et le prix de leurs infrastructures, la solidité de leurs institutions ou encore la vulnérabilité des pays face aux aléas politiques, économiques, sociaux et climatiques.
C’est ce constat, dressé depuis longtemps, mais dont la mesure reste très imparfaite, qui a conduit la Ferdi à mettre en place un Observatoire de la compétitivité durable, destiné à appréhender au plus près les forces et faiblesses d’un pays. L’Observatoire propose un diagnostic synthétique et dynamique à travers une série d’indicateurs sélectionnés pour leur pertinence et reposant sur une base scientifique.

Sur le site internet des Journées européennes de développement : http://eudevdays.eu/topics/energy-prices-africa-0

Indicators and data for Climate resilient Development: from data to information and knowledge to policy actions

Organisé par le Joint Research Center (JRC) et la Direction générale du Développement et de la Coopération de la Commission européenne.

De nombreuses initiatives ont été prises ou ont été annoncées pour soutenir l'adapation et la résistance au changement climatique des pays les plus vulnérables. Ces efforts nécessitent de comprendre les relations entre le changement climatique et le développement. De même, les pays, les groupes de personnes, et les secteurs les plus sérieusement menacés par le changement climatique doivent être identifiés.

L'objectif de l'atelier organisé par le Joint Research Center (JRC) et la  Direction générale du Développement et de la Coopération de la Commission européenne était d'identifier l'ensemble des indicateurs et des bases de données ayant une couverture mondiale et prenant en compte les facteurs d'un développement résistant au changement climatique afin de guider les actions politiques dans ce domaine. L'atelier fut l'occasion d'un échange d'idées entre experts, scientifiques et décideurs.

Patrick Guillaumont est intervenu lors de la session consacrée aux indicateurs et critères de sélection : Measuring vulnerability to climate change to allocate adaptation resources

Programme de l'atelier :

 

Synthèse de l'atelier :

 

Lien vers le site de l'événement : https://ec.europa.eu/

Policy challenges for Europe and the World: A conference in honor of André Sapir

Participation de Jaime de Melo, Ferdi à la conférence organisée par la Solvay Brussels School et ECARES en l'honneur d'André Sapir
  • 1
  • 2