Indéfini

Africa Strategic Consultative Committee

Patrick Plane (Ferdi) spoke on the African Regional integrations and the challenges of globalization

Total organised on 12 & 13 October 2017,  its Africa Strategic Consultative Committee  on Regional intergration In Africa - From a good idea to an impactful system :

  • Assessing Regional Integration within Africa
  • Measuring the underlying determinants towards Regional Integration
  • Accelerating the speed of Africa’s Regional Integration 

Patrick Plane, Director of Research at the CNRS, and Cerdi-Ferdi, spoke on the African Regional integrations and the challenges of globalization :

Africa Strategic Consultative Committee

Patrick Plane, Directeur de recherches au CNRS, Cerdi-Ferdi, est intervenu sur l'intégration régionale en Afrique et les défis de la mondialisation.

Les 12 et 13 octobre, Total a organisé une réunion de son Comité consultatif stratégique sur l'Afrique. Le thème de la réunion était l'intégration régionale en Afrique :

  • Renforcer l'intégration régionale en Afrique

  • Mesurer les déterminants sous-jacents à l'intégration régionale

  • Accélérer l'intégration régionale en Afrique

Patrick Plane, Directeur de recherches au CNRS, Cerdi-Ferdi est intervenu sur l'intégration régionale en Afrique et les défis de la mondialisation :

Forum : Investir au Tchad

table ronde pour le financement du Programme national de développement 2017-2021 Patrick Guillaumont, Sylviane Guillaumont Jeanneney et Grégoire Rota Graziosi sont intervenus sur la capacité de résilience aux changements climatiques, l'éducation primaire et la fiscalité.

L'Etat tchadien a organisé une table ronde du 7 au 8 septembre 2017 à Paris,  pour le financement du Programme national de développement 2017-2021 (PND 2017-2021). Ce rendez-vous avait pour objectif de présenter ce nouveau plan composé de projets privés et publics et de mobiliser les bailleurs actuels et potentiels pour son financement. La table ronde était précédée le 6 septembre d'un forum sur le secteur privé dénommé ''Investir au Tchad''.

Ont participé à cette table ronde :

  • Patrick Guillaumont a co-présidé avec Neven Mimica, commissaire Européen pour la Coopération Internationale et le Développement, la session consacrée aux réformes fiscales et douanières, aux infrastructures, à la résilience aux chocs climatiques, à l'amélioration du secteur agricole et à l'économie du savoir et la qualité de vie.
  • Grégoire Rota Graziosi a commenté les sessions sur la fiscalité et sur l'économie du savoir
  • Sylviane Guillaumont Jeanneney est intervenue pour appuyer la nécessité et la priorité de l'éducation primaire en zone rurale. [Lire le compte-rendu de son intervention]
 

Forum : Investir au Tchad

table ronde pour le financement du Programme national de développement 2017-2021 Patrick Guillaumont, Sylviane Guillaumont Jeanneney et Grégoire Rota Graziosi sont intervenus sur la capacité de résilience aux changements climatiques, l'éducation primaire et la fiscalité.

L'Etat tchadien a organisé une table ronde du 7 au 8 septembre 2017 à Paris,  pour le financement du Programme national de développement 2017-2021 (PND 2017-2021). Ce rendez-vous avait pour objectif de présenter ce nouveau plan composé de projets privés et publics et de mobiliser les bailleurs actuels et potentiels pour son financement. La table ronde était précédée le 6 septembre d'un forum sur le secteur privé dénommé ''Investir au Tchad''.

Ont participé à cette table ronde :

  • Patrick Guillaumont a co-présidé avec Neven Mimica, commissaire Européen pour la Coopération Internationale et le Développement, la session consacrée aux réformes fiscales et douanières, aux infrastructures, à la résilience aux chocs climatiques, à l'amélioration du secteur agricole et à l'économie du savoir et la qualité de vie.
  • Grégoire Rota Graziosi a commenté les sessions sur la fiscalité et sur l'économie du savoir
  • Sylviane Guillaumont Jeanneney est intervenue pour appuyer la nécessité et la priorité de l'éducation primaire en zone rurale. [Lire le compte-rendu de son intervention]
 
Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

How to reinforce the sustainable competitiveness in Africa?

Observatoire de la compétitivité durable (OCD) The Sustainable Competitiveness Observatory (OCD), an instrument for continental emergence.

The Agence française de développement (AFD), the Foundation for Studies and Research on International Development (FERDI) and AfricaFrance have organized a conference on the Africa’s competitiveness :

How to reinforce the sustainable competitiveness in Africa?

September 26, 2017, 05:30 – 07:30 pm
Address : salle Mistral-AFD (Paris)

After two decades of significant progress punctuated by rising per capita incomes and poverty reduction, Africa is now facing a marked slowdown in economic growth. Whereas during the last decade the average growth rate was 6%, the end of the "super cycle" of the raw materials is the main cause of a brutal slowdown with only 3.5% growth in 2015 and barely 1.5% for 2016 according to recent IMF statistics.

The evolution of the situation in South Africa is a testimony of the magnitude of the shocks. Under the combined effects of drought, falling commodity prices and institutional problems, the country entered a recession by signing a second quarterly contraction of its GDP. Returning to sustainable growth will require intensifying efforts and amplifying reforms in many fields, in particular those related to the diversification of productive systems and exports, still too dependent on raw materials.

The objective assigned to the seminar is twofold:

  • To take stock of the continental performances over the last 20 years, highlighting regional heterogeneities.
  • To better document this analysis and then place each of the 54 African countries on a map of sustainable competitiveness, a set of key parameters that conditions the acceleration of growth. This competitiveness can be analyzed through the reading grid proposed by the FERDI Sustainable Competitiveness Observatory (OCD), an instrument based on three pillars, the climatic-economic and political vulnerabilities, the attractiveness of territories and measures of price competitiveness.

The event will be moderated by Sabine Cessou, journalist

  • Welcoming address : Vincent Caupin, Responsable de division, AFD and Patrick Guillaumont, President , FERDI
  • Introduction : Lionel Zinsou, Co-President, AfricaFrance
  • Presentation of the SCO : Patrick Plane, Head of SCO Programme at Ferdi, FERDI

Discussion panel:

  • Patrick Plane, Head of SCO Programme, FERDI
  • Jean-Michel Debrat, Director, AfricaFrance
  • Ludovic Moriniere, Senior Manager, Bearing Point
  • Marie-Héléne Loison, Director Middle East North Africa, AFD
  • Christophe Angely, Director of Strategy, FERDI

 

https://competitivite.ferdi.fr/

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Comment renforcer la compétitivité durable en Afrique ?

Observatoire de la compétitivité durable (OCD) L’Observatoire de la compétitivité durable, un instrument au service de l’émergence continentale

L'Agence française de développement (AFD), la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi) et AfricaFrance ont organisé une conférence sur la compétitivité en Afrique :

Comment renforcer la compétitivité durable en Afrique ?

26 septembre 2017, 17:30 – 19:30,
Lieu : salle Mistral-AFD (Paris)

Après deux décennies de progrès significatifs ponctués par l’augmentation des revenus par habitant et le recul de la pauvreté,  l’Afrique est confrontée  aujourd’hui aux effets d’un net ralentissement de sa croissance économique. Alors qu’au cours de la dernière décennie le taux de croissance moyen y était de 6%, la fin du « super cycle » des matières premières est la principale cause d’un brutal ralentissement observé avec seulement 3,5% de croissance en 2015 et à peine 1,5% pour 2016 selon les statistiques récentes du FMI.

Retrouver le chemin d’une croissance durable impliquera de redoubler d’efforts et d’amplifier les réformes engagées dans de nombreux domaines, notamment ceux en relation avec l’objectif de diversification des systèmes productifs et plus encore des exportations encore trop dépendantes des matières premières.

Objectifs de la conférence

  • Dresser un état des lieux des performances continentales sur les 20 dernières années en pointant les hétérogénéités régionales.
  • Eclairer cet état des lieux et situer chacun des 54 pays africains sur une carte de compétitivité durable, paramètre essentiel qui conditionne l’accélération de la croissance. Cette compétitivité peut s’analyser à travers la grille de lecture que propose l’Observatoire de la Compétitivité Durable (OCD) de la FERDI, un instrument articulé autour de la compréhension des vulnérabilités climato-économiques et politiques, de l’attractivité des territoires et de la compétitivité prix.

Un évènement animé par Sabine Cessou, journaliste

  • Mot de bienvenue : Vincent Caupin, Responsable de division, AFD et de Patrick Guillaumont, Président , FERDI
  • Présentation de l’OCD : Patrick Plane, Responsable du programme compétitivité, FERDI

Panel de discussion :

  • Patrick Plane, Responsable du programme compétitivité, FERDI
  • Jean-Michel Debrat, Directeur Général, AfricaFrance
  • Ludovic Moriniere, Senior Manager Bearing Point
  • Marie-Héléne Loison, Directrice Méditerranée et Moyen-Orient, AFD
  • Christophe Angely, Directeur de la stratégie, FERDI

L'Observatoire de la compétitivité durable

Quels sont le potentiel, la compétitivité et la capacité d’intégration économique du continent africain dans l’économie mondiale ?

Créée par les experts de la FERDI, avec le soutien de l’AFD et de la Fondation AfricaFrance, l’Observatoire de la compétitivité durable (OCD) apporte des réponses en s’appuyant sur des données fiables et détaillées. Il constitue un outil d’analyse unique, complet par rapport aux autres bases existantes ne traitant qu’une partie spécifique de la compétitivité durable. L’Observatoire fournit des données permettant de mesurer et de comparer la capacité d’intégration à l’économie mondiale des 54 pays africains qui sont, pour la plupart, de petite taille, peu diversifiés et dont le marché du travail est confronté à la problématique de l’insertion d’une population active large et en croissance rapide. L’instrument met à la disposition des acteurs une batterie d’environ 200 indicateurs articulés autour de la compréhension des vulnérabilités climato-économiques et politiques, de l’attractivité des territoires et de la compétitivité prix.

Cet outil, destiné à appuyer le processus d’émergence des pays africains, sera présenté à l’occasion de cette conférence qui traitera du renforcement de la compétitivité durable en Afrique. Les intervenants discuteront autour d’une table ronde des leviers, dynamismes et projections pour développer une compétitivité soutenable des pays africains, propice à leurs aspirations de développement. Compte tenu de l’attractivité croissante du continent africain, un état des lieux des contraintes et bénéfices potentiels pour les investisseurs publics et privés sera également présenté.

https://competitivite.ferdi.fr/

Le 26 septembre 2017, devant une soixantaine d’universitaires, de praticiens du développement et d’entrepreneurs conviés à la salle Mistral de l’Agence Française de Développement (AFD), la Ferdi a lancé l’Observatoire de la compétitivité durable (OCD). Animée par Sabine Cessou (journaliste à RFI), la conférence de lancement intitulée «comment renforcer la compétitivité durable en Afrique ? » a réuni Jean-Michel Debrat (Fondation AfricaFrance), Marie-Hélène Loison (AFD), Patrick Plane (Directeur de recherche CNRS - Responsable du programme OCD à la Ferdi), Ludovic Morinière (BearingPoint) et Christophe Angely (Ferdi).

Après les mots de bienvenue de Vincent Caupin (AFD) et de Patrick Guillaumont, Patrick Plane a présenté l’OCD [voir sa présentation power point] , un outil statistique créé par la Ferdi avec le soutien de l’AFD et AfricaFrance, dont l’ambition est de se différencier des bases données existantes donnant trop d’importance aux parts de marché et à l’attractivité.  L’OCD quant à lui, met l’accent sur le caractère durable de la compétitivité en combinant les dimensions attractivité, compétitivité prix et vulnérabilité.

Pourquoi la durabilité de la compétitivité ? L’OCD se veut réducteur de l’incertitude qui s’applique à chacun des 54 pays africains, il est donc important d’avoir des éléments de mesure de la vulnérabilité pour que les entreprises soient pérennes.

D’où proviennent les données ? Les données utilisées viennent des grands organismes internationaux mais également des indicateurs développés par la Ferdi. Les chiffres devant toujours être lus avec prudence, l’OCD élimine dans son approche conceptuelle les indicateurs présentant de fait une part subjectivité — principalement les indicateurs basés sur des enquêtes d’opinions —, procède à des retraitements et effectue un recoupement en interaction avec tissu local. L’OCD n’est donc pas une base de données de plus, son objectif est d’avoir des mises à jour régulières et l’édition d’un rapport avec les faits marquants de l’année. En résumé, l’OCD essaie de répondre à l’absence de données fiables pour les investisseurs, il servira donc aux entreprises privées, aux institutions multilatérales et aux services publics pour déterminer où investir en Afrique.

Que nous dit l’OCD ? Les pays sahéliens concentrent les vulnérabilités. L’attractivité est quant à elle, essentiellement l’apanage des pays côtiers, ces derniers restent toutefois loin des standards indien ou chinois. La meilleure compétitivité prix est pour l’Afrique du Nord et l’Afrique du Sud. L’analyse des coûts de facteurs de production révèle que l’Afrique souffre de prix importants sur les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC), les salaires sont peu élevés tandis que les prix de l’électricité valent ceux de l’Inde et de la Chine. L’accès à l’électricité reste néanmoins le plus grand obstacle. Une relance durable de la compétitivité nécessiterait un renforcement de la qualité du capital humain, la diminution des vulnérabilités -notamment de l’insécurité au sahel- un élargissement de la production de biens échangeables dans les trois secteurs d’activité et une baisse des coûts des consommations intermédiaires (électricité, TIC, transport et logistique, etc).

Les intervenants se sont ensuite exprimés en table ronde, animée par Sabine Cessou, où il a été évoqué entre autres la question du franc CFA, la montée en puissance du secteur des services au détriment d’une désindustrialisation précoce des économies africaines, la différence de performance économique entre les pays francophones et anglophones d’Afrique, l’emploi de jeunes et la formation de la main d’œuvre. Marie-Hélène Loison a mis en relief l’impact qu’un bailleur de fonds peut avoir sur certaines variables de la compétitivité par le biais d’investissement dans le domaine de la formation professionnelle et de la gouvernance des entreprises. Pour Jean-Michel Debrat et Ludovic Morinière, il n’y a pas une tendance particulière selon laquelle les pays de l’Afrique anglophone fassent mieux que les francophones. Il faut sortir de ces comparaisons. En effet, la place de l’entreprise dans les différents pays n’est pas la même, mais les résultats varient dans le temps et la langue n’a rien à voir avec croissance et développement. La question doit se poser pays par pays et porter sur l’énergie, les infrastructures, etc. En ce qui concerne le Franc CFA, l’OCD ne traite pas intrinsèquement la question. Cependant, Christophe Angely a rappelé que le débat sur la monnaie n’est pas nouveau, il arrive par vague. Aujourd’hui, le débat est politique et il n’est pas prouvé en Zone Franc que la dévaluation de la monnaie augmenterait la compétitivité.

Jean-Michel Debrat a clôturé la conférence en montrant que l’OCD répond à une attente réelle, traduit des données, permet des questionnements tout en diminuant in fine le sentiment de méconnaissance pour toutes entreprises étrangères voulant s’installer en Afrique.

10th Convergences World Forum

Forum Convergences Anne-Marie Geourjonmoderated the session on fiscal optimization and development financing.

The 10th Convergences World Forum focusing on "Together, let’s innovate for a Zero Exclusion, Zero Carbon, Zero Poverty World!" took place on September 4th & 5th 2017 in Paris (Palais Brongniart). As every year, the forum brought together more than 5,000 participants from all over the world and from all sectors.

Anne- Marie Geourjon, Head of Programme at Ferdi and researcher in tax issues and development moderated the session :

Fiscal optimization and development financing

Tuesday, September, 5,16:00 -17:30 pm

Speakers

  • Anne-Marie GEOURJON, Head of Programme FERDI (moderator)
  • Julien JARRIGE, Advisor, Tax Administration Centre, OECD
  • Pierre VALENTIN, Chairman, Ecofi Investissements
  • John CHRISTENSEN, co-founder of the Tax Justice Network
  • Friederike RÖDER, France director at ONE


from left to right : Pierre Valentin, Friederike Röder, Anne-marie Geourjon, John Christensen, Julien Jarrige.

10e Forum mondial Convergences

Forum Convergences Anne-Marie Geourjon modérait la session sur les optimisations fiscales et le financement du développement.

Le 10e Forum Mondial Convergences s'est tenu les 4 et 5 septembre au Palais Brongniart à Paris, autour de la thématique « Ensemble, innovons pour un monde Zéro exclusion, Zéro carbone, Zéro pauvreté ! ». Comme chaque année, le Forum a réuni plus de 5 000 participants venus du monde entier et issus de tous les secteurs.

Anne- Marie Geourjon, responsable de programme à la Ferdi et chercheur en fiscalité et développement, modérait la session :

Optimisations fiscales et financement du développement

mardi 5 septembre, de 16h à 17h30

Quelle définition donner des paradis fiscaux et des pratiques d’évasion fiscale ? Comment faire face à la fuite des capitaux dans les pays en développement? Une taxation directe est-elle faisable? Peut-on créer un fonds européen pour le développement alimenté par les amendes fiscales ?

Intervenants :

  • Anne-Marie GEOURJON, Responsable de programme FERDI (modératrice)
  • Julien JARRIGE, Conseiller - Cabinet du Directeur, Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE
  • Pierre VALENTIN, Président du directoire Ecofi Investissements
  • John CHRISTENSEN, Directeur de Tax, Justice Network
  • Friederike RÖDER, Directrice  de ONE France


de  gauche à droite : Pierre Valentin, Friederike Röder, Anne-marie Geourjon, John Christensen, Julien Jarrige.

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Financial Volatility, Macroprudential Regulation and Economic Growth in Low-Income Countries

Conference organised by the Center for Growth and Business Cycle Research (University of Manchester), the Foundation for Studies and Research on International Development (FERDI) and the OCP Policy Center

Financial Volatility, Macroprudential Regulation and Economic Growth in Low-Income Countries

 
Wednesday October 18th 2017
OCP Paris - 19 rue Hamelin, 75116 Paris
 

The Center for Growth & Business Cycle Research at the University of Manchester, along with the Foundation for Studies an Research on International Development  (FERDI) and the OCP Policy Center, are co-organizing a high-level conference on Macro-Prudential Regulation in Sub-Saharan Africa, taking place on Wednesday October 18th 2017 in Paris, France.

The conference will be an opportunity for the contributions of the ESRC-DFID project to be presented and discussed. The project in question was focused on the theoretical and empirical study of interactions between financial volatility, prudential regulation, and economic growth in sub-Saharan Africa.

Under the supervision of Professor Pierre Richard Agenor, Senior Fellow at the OCP Policy Center, the project was launched on September 2014 with the goal of answering, among others, the following essential questions, how can financial volatility affect growth in the long-run? And what macro-prudential initiatives negatively affect growth in the long-run due to the risk-taking nature of such regulations?

To answer these questions, experts and officials from renowned organizations such as (but not limited to) the IMF, the World Bank, and the OCDE will take part in the conference and engage in a lively discussion on the learnings and results of the project.

Registration : ihssane.guennoun@ocppc.ma

 

Publications on the issue :

  • Chauvet, L., Ferry, M., Guillaumont, P., Guillaumont Jeanneney, S. , Tapsoba, S. J-A., and Wagner, L. (2016) "Volatility Widens Inequality. Could Aid and Remittances Help?" Ferdi Working paper  P158, juillet 2016 (revised version : April 2017)

9:00 - 9:15 / Welcoming address
  • Karim El Aynaoui (OCP Policy Center),
  • Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester) and Pr. Patrick Guillaumont (FERDI)
 
9:15 - 9:30 / Opening
  • Luiz Pereira da Silva (Banque des règlements internationaux)
  •  
9:30 - 10:15 / Session 1: Macroprudential regulation, financial stability and growth: What is at stake?
  • Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester)
  •  
10:15 - 11:00 / Session 2: Capital flows, volatility and growth in developing countries
  • Dr. Patrick Plane (CNRS-CERDI)
  •  
11:20 - 12:05 / Session 3: Volatile capital flows and economic growth: The role of macro-prudential regulation
  • Dr. Neanidis (Manchester)
  •  
12:05-14:00 Lunch
 
14:00 - 14:45 / Session 4 : Information sharing, credit booms, and financial stability
  • Dr. Florian Léon (University of Luxembourg)
  •  
14:45 - 15:30 / Session 5 : Macroprudential policies in the WAEMU: State-of-Art and suggestions
  • Dr. Samuel Guérineau (CERDI)
  •  
15:50 - 17:30 / Round table : Lessons for macroprudential regulation in Sub-Saharan Africa
Diane Coyle (Manchester), Pr. Patrick Guillaumont (FERDI), Ousmane Samba Mamadou (BCEAO) (tbc), Bruno Cabrillac (Banque de France), Karim El Aynaoui (OCP Policy Center).

Closing session: Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester)

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Mouvements de capitaux, régulation macroprudentielle et stabilité financière dans les pays à faible revenu

Conférence organisée par le Center for Growth and Business Cycle Research de l’University de Manchester, la Fondation pour les Etudes et Recherches sur le Développement International (Ferdi) et l'OCP Policy Center

MOUVEMENTS DE CAPITAUX, REGULATION MACROPRUDENTIELLE ET STABILITE FINANCIERE DANS LES PAYS A FAIBLE REVENU


Mercredi 18 octobre 2017

OCP Paris - 19 rue Hamelin, 75116 Paris

Le Center for Growth and Business Cycle Research de l’Université de Manchester, la Fondation pour les Etudes et Recherches sur le Développement International (Ferdi) et OCP Policy Center co-organisent une conférence de haut niveau portant sur la Régulation Macroprudentielle en Afrique sub-Saharienne qui aura lieu le Mercredi 18 Octobre 2017 à Paris, France.

La conférence sera l’occasion de présenter les contributions au projet ESRC-DFID dont l’objectif a été d'étudier, à la fois de manière théorique et empirique, les interactions entre la volatilité financière, la régulation prudentielle et la croissance économique, dans le contexte de l'Afrique Sub-saharienne.

Démarré en Septembre 2014 sous la coordination du Professeur Pierre Richard Agénor, le projet a plus particulièrement traité les questions suivantes : Comment la volatilité financière affecte-t-elle la croissance sur le long terme ? Les règles macro-prudentielles choisies sont-elles des effets négatifs sur la croissance à long terme en raison de leurs effets sur la prise de risques ?

La conférence permettra aux chercheurs de présenter leurs conclusions et d’en débattre avec des experts et des représentants d’institutions internationales de financement, notamment le FMI, la Banque Mondiale, la Banque de France et l’OCDE.

Inscription à l’adresse suivante : ihssane.guennoun@ocppc.ma

Toutes les publications associées :

  • Chauvet, L., Ferry, M., Guillaumont, P., Guillaumont Jeanneney, S. , Tapsoba, S. J-A., and Wagner, L. (2016) "Volatility Widens Inequality. Could Aid and Remittances Help?" Ferdi Working paper  P158, juillet 2016 (revised version : April 2017)

9:00 - 9:15 / Mots de bienvenue
  • Karim El Aynaoui (OCP Policy Center),
  • Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester) and Pr. Patrick Guillaumont (FERDI)
 
9:15 - 9:30 / Ouverture
  • Luiz Pereira da Silva (Banque des règlements internationaux)
 
9:30 - 10:15 / Session 1 : Régulation macroprudentielle, stabilité financière, et croissance : Quels sont les enjeux ?
  • Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester)
 
10:15 - 11:00 / Session 2 : Flux de capitaux, volatilité et croissance dans les pays en développement
  • Dr. Patrick Plane (CNRS-CERDI)
 
11:20 - 12:05 / Session 3 : Volatilité des flux de capitaux, régulation macroprudentielle et croissance
  • Dr. Neanidis (Manchester)
 
12:05 - 14:00 Pause déjeuner
 
14:00 - 14:45 / Session 4 : Croissance du crédit, partage de l’information, et politiques macroprudentielles
  • Dr. Florian Léon (Université du Luxembourg)
 
14:45-15:30 / Session 5 : Politiques macroprudentielles dans l’UEMOA : Etat des lieux et propositions
  • Dr. Samuel Guérineau (CERDI) ou Michael Goujon (FERDI)
 
15:50-17:30 / Table ronde : Leçons pour la régulation macroprudentielle en Afrique sub-Saharienne
Diane Coyle (Manchester), Pr. Patrick Guillaumont (FERDI), Ousmane Samba Mamadou (BCEAO) (tbc), Bruno Cabrillac (Banque de France), Karim El Aynaoui (OCP Policy Center).
 

Mots de clôture : Pr. Pierre-Richard Agénor (Manchester)