Français

2nd international conference on emergence of Africa

2e conférence internationale sur l’émergence en Afrique FERDI was represented by Sylviane and Patrick Guillaumont.

The International Conference on the Emergence of Africa (ICEA) was instituted to assist the countries to position themselves on a trajectory to emergence. The first edition of the ICEA in 2015 adopted the ‘Abidjan Declaration’, which placed a premium on the critical role of the developmental State and the importance of structural transformation, all  with a view to putting the emphasis on human development and recommended the organisation every two years of a forum on good practicesas regards emergence and the establishment of aStrategic Monitoring Centre.

The Government of Côte d’Ivoire and the United Nations Development Program (UNDP), in partnership with the African Development Bank Group and the World Bank, have held the second edition of the International Conference on the Emergence of Africa (ICEA 2017), in Abidjan from March 28 to 30, 2017 under the theme “The implementation of plans for emergence in Africa”. Two sub-themes, namely “Governance of Public Institutions” and “Structural, inclusive and sustainable transformation,” were also be discussed during a high-level panel, in workshops and side-events in the presence of Heads of State and Government, civil society organizations, research institutions (some 400 experts and State and non-State representatives) from 54 African, Asian, European and American countries.

The second edition opened in the presence of the President of the Republic, His Excellency Alassane Ouattara and his hosts, Macky Sall of Senegal, Helen Johnson Sirleaf of Liberia and Alpha Condé of Guinea, Kaba Nialé, finance minister of Côte d'Ivoire, Dr. Akinwumi Adesina, President of the African Development Bank, Helen Clark, Administrator of the United Nations Development Programme (UNDP).

Tertius Zongo, former Prime Minister of Burkina Faso , Senior fellow Ferdi and co-author of the book  Linking security and development – A Plea for the Sahel chaired the 2nd plenary on Structural, inclusive and sustainable transformation.

Patrick Guillaumont, President of FERDI and Sylviane Guillaumont- Jeanneney, Advisor of FERDI participated to the conference.

More information : http://www.africa-emergence.com

2e conférence internationale sur l’émergence en Afrique

2e conférence internationale sur l’émergence en Afrique La Ferdi était représentée par Sylviane et Patrick Guillaumont.

Patrick Guillaumont, président de la Ferdi et Sylviane Guillaumont Jeanneney, conseiller à la Ferdi, étaient invités à cette conférence.

Créé en 2015, la Conférence Internationale sur l’Emergence de l’Afrique (CIEA) a été instituée dans le but de soutenir et faciliter le développement des capacités des pays africains à mieux planifier et mettre en œuvre l’émergence, mutualiser leurs expertises et documenter les bonnes pratiques en la matière. Pour sa deuxième édition la conférence a été accueillie par la Côte d’Ivoire et ouverte devant 1500 personnes par  Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Madame Ellen Johnson Sirleaf, Présidente de la République du Libéria, Présidente en exercice de la CEDEAO, Monsieur Alpha Condé, Président de la République de Guinée, Président en exercice de l’Union africaine, Madame  Kaba Nialé, Ministre du Plan et du Développement, Dr. Akinwumi Adesina, Président de la Banque Africaine de Développement (AfDB), Madame Helen Clark, Administrateur du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Tertius Zongo, ancien Premier ministre du Burkina Faso, Senior fellow Ferdi et co-auteur du plaidoyer pour la sécurité et le développement au Sahel était président de la 2e réunion plénière thématique sur la transformation structurelle, inclusive et durable.

 

Plus d’information sur : http://www.africa-emergence.com

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Partenariat avec l’Université internationale de Côte d’Ivoire (UICI)

convention de partenariat entre l’Université internationale de Côte d’Ivoire (UICI) et la Ferdi Signature d’une convention de partenariat entre l’Université internationale de Côte d’Ivoire (UICI) et la Ferdi

Le 29 mars 2017 à Abidjan, Théophile Ahoua N’Doli, Président de l’Université internationale de Côte d’Ivoire et Patrick Guillaumont, président de la Ferdi ont signé une convention de partenariat en présence de Daniel Kablan Duncan, Vice- président de Côte d’Ivoire, de Ly Ramata Bakayoko, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, de Kandia Camara, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, de Pascal Abinan Kouakou, Ministre de la Fonction publique et de la modernisation et de Georges Serre, Ambassadeur de France.

Cette convention prévoit l’organisation à l’Université de conférences ou de séminaires sur des sujets touchant aux politiques de développement et l’échange d’étudiants. Dans son allocution Patrick Guillaumont a souligné l’engagement de la Ferdi au travers de son institut des hautes études du développement Durable (IHEDD) pour un projet ambitieux de formation d’excellence. L’accord est le résultat d’une longue coopération entre le Cerdi, la Ferdi, soutenus par le labex IDGM +, et les économistes ivoiriens. L’Université internationale de Côte d’Ivoire avait été inaugurée en novembre 2016.

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Partenariat avec l’Université internationale de Côte d’Ivoire (UICI)

convention de partenariat entre l’Université internationale de Côte d’Ivoire (UICI) et la Ferdi Signature d’une convention de partenariat entre l’Université internationale de Côte d’Ivoire (UICI) et la Ferdi

Le 29 mars 2017 à Abidjan, Théophile Ahoua N’Doli, Président de l’Université internationale de Côte d’Ivoire et Patrick Guillaumont, président de la Ferdi ont signé une convention de partenariat en présence de Daniel Kablan Duncan, Vice- président de Côte d’Ivoire, de Ly Ramata Bakayoko, Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, de Kandia Camara, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, de Pascal Abinan Kouakou, Ministre de la Fonction publique et de la modernisation et de Georges Serre, Ambassadeur de France.

Cette convention prévoit l’organisation à l’Université de conférences ou de séminaires sur des sujets touchant aux politiques de développement et l’échange d’étudiants. Dans son allocution Patrick Guillaumont a souligné l’engagement de la Ferdi au travers de son institut des hautes études du développement Durable (IHEDD) pour un projet ambitieux de formation d’excellence. L’accord est le résultat d’une longue coopération entre le Cerdi, la Ferdi, soutenus par le labex IDGM +, et les économistes ivoiriens. L’Université internationale de Côte d’Ivoire avait été inaugurée en novembre 2016.

Emerging Markets Forum

Forum des marchés émergents Patrick Guillaumont and Tertius Zongo were speakers.

The Emerging Markets Forum was created as a not-for-profit initiative to bring together high-level government and corporate leaders from around the world to engage in dialogue on the key economic, financial and social issues facing emerging market countries. The 2017 Africa Emerging Markets Forum took place in Abidjan, Cote d’Ivoire on March 26-27. This year, the forum was opened by Alassane Ouattara, President of Cote d’Ivoire, Niale Kaba, Minister of Planning and Development of Cote d’Ivoire, Harinder Kohli, Chief Executive of the Emerging Markets Forum, K. Y. Amoako, President of the African Center for Economic Transformation.

Demographics and Urbanization - the Jobs Challenge

Patrick Guillaumont, President of Ferdi was speaker on this session. Link to the program

Chair: Niale Kaba, Minister of Planning and Development of Cote d’Ivoire

Presentation: Hedi Larbi, Former Minister of Economic Infrastructure and Sustainable Development of Tunisia

Discussants: Abdoulaye Bio Tchane, Senior Minister of Planning and Development of Benin; Ingrid Ebouka-Babackas, Minister of Planning, Statistics and Regional Integration of Democratic Republic of Congo (TBC); PatrickGuillaumont, President, Foundation for Studies and Research for International Development (FERDI); Mamadou Lamine Loum, Former Prime Minister of Senegal

Summary:

From 2010 to 2050, Sub-Saharan Africa is projected to have the largest absolute (1.3 billion) and percentage (150 percent) increase in total population across all global regions. North Africa’s population growth is the second largest in percentage terms with a projected increase of 60 percent. The continent’s total population is expected to double to 2.5 billion by 2050 accounting for one fourth of all humanity, making it the only region with a young and growing population. Read more

Building African Human Capital - Improving Education Quality

Tertius Zongo, Former Prime Minister of Burkina Faso, Senior Fellow Ferdi and co-author of the book Linking security and development – A Plea for the Sahel was a speaker on this session.

Chair:  Sidi Toure, Minister of Youth Promotion, Employment and Civic Service of Cote d’Ivoire

Presentation: Ritva Reinikka, Former Director of the Human Development Group, World Bank Africa Region

Discussants:

Masahiro Hara, Senior Consultant, Japan International Cooperation Agency (JICA); Jean-Louis Sarbib, Chief Executive Officer, Development Gateway; Former Senior Vice President World Bank; Tertius Zongo, Former Prime Minister of Burkina Faso

---------------------------

More information : http://www.emergingmarketsforum.org/

 

 

 

Forum des marchés émergents

Forum des marchés émergents Intervention de Patrick Guillaumont sur la démographie et l’urbanisation et de Tertius Zongo sur la nécessaire amélioration de la qualité de l’éducation

Le Forum des Marchés Émergents permet de réunir chaque année des décideurs politiques et des leaders du monde des affaires afin de débattre des questions économiques et sociales auxquelles les économies émergentes sont confrontées. Cette année, le forum était accueilli par la Côte d’Ivoire et a été ouvert par le Président Alassane Ouattara, Niale Kaba, Ministre du plan et du développement, Harinder Kohli, Directeur général du forum des marchés émergents, et K. Y. Amoako, Président de l’African Center for Economic Transformation.

Démographie et urbanisation: le défi de l'emploi

Patrick Guillaumont, Président de la Ferdi est intervenu lors la première session portant sur la démographie et l’urbanisation : le défi de l’emploi (voir programme en lien).

Les intervenants sur cette session étaient :

Présidence: Niale Kaba, Ministre du Plan et du développement de Côte d’Ivoire

Présentation: Hedi Larbi, ancien Ministre tunisien de l'Équipement, de l'Aménagement du territoire

Discutants: Abdoulaye Bio Tchane, ancien Ministre de l'Economie et des finances, Patrick Guillaumont, Président de la Ferdi, Mamadou Lamine Loum, ancien Premier ministre du Sénégal.

Intervention de Patrick Guillaumont :

Rappelant en préambule les chiffres du rapport de Gregory K. Ingram dont les projections de croissance démographique estiment d’ici 2050 la multiplication par 2,5 de la population des régions subsahariennes et par 4 la population des villes de ces régions, Patrick Guillaumont a souligné le caractère évolutif de ces prévisions.

En effet, alors que la première projection (multiplication par 2,5 de la population des régions subsahariennes d’ici 2050), basée sur des prévisions de fécondité, peut être considérée comme assez robuste, la seconde prévision (multiplication par 4 de la population des villes d’ici 2050), basée sur des prévisions de fécondité et de migration, comporte une marge d’erreur plus importante et ne doit pas être considérée comme une donnée : celle-ci peut-être plus forte encore, ou moindre, selon ce que sera le développement des zones rurales.

Ainsi, investir de façon importante et anticipée dans les infrastructures urbaines est certes souhaitable mais en faire une priorité absolue sans prendre garde au développement des zones rurales risque l’alimenter un cercle vicieux où les populations seront de plus en plus poussées vers les villes.

A l’inverse le développement rural aura un double effet sur l’urbanisation : que la fécondité reste inchangée ou diminue, le développement rural permettra une baisse de la pression migratoire vers les villes.

Trois points étayent cet argument :

1/ La croissance de la population urbaine crée une grave menace pour la sécurité alimentaire, d’autant plus qu’elle s’accompagne d’une augmentation encore plus forte de la superficie occupée par les villes

2/ Les migrations et l’urbanisation sont influencées de façon importante par le manque de développement rural, en particulier par la faiblesse relative des revenus agricoles, par leur instabilité due aux prix ou aux conditions climatiques, par la mauvaise qualité des services publics et par l’insécurité, tous facteurs qui ont tendance à se dégrader, en particulier dans les zones sahéliennes.

3/ Le développement rural est possible en beaucoup de régions africaines, en particulier en zone sahélienne, à condition d’investir massivement dans l’irrigation, l’énergie et les moyens de communication. A noter que l’aide extérieure a souvent délaissé l’agriculture, et le léger infléchissement récent reste tout à fait insuffisant.

En conclusion, pour planifier des villes « vivables », il faut prioritairement un développement rural. Miser seulement sur le développement urbain en anticipant un accroissement de la population des villes serait une menace à long terme pour les villes africaines.

Développer le capital humain : Améliorer la qualité de l’éducation

Tertius Zongo, ancien Premier ministre du Burkina Faso, Senior fellow Ferdi et co-auteur sur le plaidoyer pour la sécurité et le développement au Sahel est intervenu lors la session portant sur le développement du capital humain et l’amélioration de la qualité de l’éducation.

Les intervenants sur cette session étaient :

Présidence : Sidi Toure, Ministre de la promotion des jeunes, de l’emploi et du service civique de Côte d’Ivoire

Présentation: Ritva Reinikka, ancien Directeur du groupe Développement humain pour la région Afrique, Banque mondiale

Discutants: Masahiro Hara, Consultant sénior à l’agence de coopération internationale du Japon (JICA); Jean-Louis Sarbib, Directeur exécutif du Development Gateway; ancien Vice-président de la Banque mondiale, Tertius Zongo, ancien Premier ministre du Burkina Faso

---------------------------

Plus d’information : http://www.emergingmarketsforum.org/

 

 

 

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Première réunion des anciens étudiants du Cerdi et auditeurs GPE

Une trentaine d'anciens étudiants du Cerdi, parmi lesquels de nombreux anciens auditeurs GPE se sont retrouvés à Abidjan

Une trentaine d'anciens étudiants du Cerdi, parmi lesquels de nombreux anciens auditeurs GPE se sont retrouvés à Abidjan pour une première réunion. Cette rencontre a été organisée à l'occasion d'une mission de Patrick Guillaumont et Sylviane Guillaumont Jeanneney en Côte d'Ivoire et à l'initiative de Marcelin Cissé, Economiste et Directeur général de la stratégie et de la coordination de l'aide au Ministère du plan et du développement de Côte d'Ivoire, de Pascal Yembiline, Economiste en chef pays (ORWA) de la Banque africaine de développement (BAD) et de Driss Belamine, Economiste senior (OSHD1) de la Banque africaine de développement.

En majorité, ces anciens auditeurs travaillent à la Banque africaine de développement (BAD), dans l'administration ivoirienne ou pour des organismes représentés en Côte d'Ivoire.

 

Événement organisé par la Ferdi, seule ou en collaboration

Première réunion des anciens étudiants du Cerdi et auditeurs GPE

Une trentaine d'anciens étudiants du Cerdi, parmi lesquels de nombreux anciens auditeurs GPE se sont retrouvés à Abidjan

Une trentaine d'anciens étudiants du Cerdi, parmi lesquels de nombreux anciens auditeurs GPE se sont retrouvés à Abidjan pour une première réunion. Cette rencontre a été organisée à l'occasion d'une mission de Patrick Guillaumont et Sylviane Guillaumont Jeanneney en Côte d'Ivoire et à l'initiative de Marcelin Cissé, Economiste et Directeur général de la stratégie et de la coordination de l'aide au Ministère du plan et du développement de Côte d'Ivoire, de Pascal Yembiline, Economiste en chef pays (ORWA) de la Banque africaine de développement (BAD) et de Driss Belamine, Economiste senior (OSHD1) de la Banque africaine de développement.

En majorité, ces anciens auditeurs travaillent à la Banque africaine de développement (BAD), dans l'administration ivoirienne ou pour des organismes représentés en Côte d'Ivoire.

 

Présentation de l'Observatoire de la Compétitivité Durable en Afrique (OCD)

Patrick Plane a présenté le projet "Observatoire de la Compétitivité Durable en Afrique" lors d'un atelier organisé par l'AFD à Abidjan.
Patrick Plane, Directeur de recherche CNRS, Senior Fellow et Directeur de programme à la Ferdi a présenté le projet Observatoire de la Compétitivité Durable en Afrique lors d'un atelier « Perspectives macroéconomiques et compétitivité de la Côte d’Ivoire » organisé par l'Agence française de développement (AFD)  à l'Ecole Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée (ENSEA) de Côte d'Ivoire. (voir le programme de l'atelier).
 
 
L’Observatoire de la Compétitivité Durable (OCD) est un instrument de mesure de l’intégration à l’économie mondiale. La compétitivité conditionne l’amélioration du niveau de vie des populations. Sans accès efficace aux marchés extérieurs, un développement économique durable est très hypothétique, a fortiori pour les 54 économies africaines qui sont, pour la plupart, de petites tailles, peu diversifiées et dont le marché du travail est confronté à la problématique d’insertion d’une population active large et en croissance rapide.
 
Le site internet présentant l'Observatoire de la Compétitivité Durable est en cours de réalisation.

 

  • 1
  • 2