Français

Workshop on ‘Hazard and risk mapping with emphasis on mass flows in urban environment: the Arequipa-Misti case study”

le volcan Misti (Pérou) Olivier Santoni, a geomatician at Ferdi, was invited to this workshop.

Arequipa is the second largest city in Peru with about 1 million inhabitants. Located about 15 km from the active volcano Misti and facing an uncontrolled urbanization, this city regularly faces with flash floods and lahars (volcanic mud flow).

The workshop was organized by the Clermont-Auvergne University (Laboratoire Magma et Volcans), the Technological University of Peru, the Instituto Geológico Minero y Metalúrgico, the University of Nariño (Colombia) and Instituto Géofísica-UNAM Mexico), in the presence of the Civil Defense and the Provincial Municipality of Arequipa. It aimed to pass on methodologies to students and policy makers about how to map hazards, exposure and vulnerability in a large city like Arequipa.

The presentations focused on the mapping hazard with simulation software (TITAN 2F, Volcworks, etc.), estimating the probability of damage using logistic regression, and studying the vulnerability of buildings with Engineering tools. Olivier Santoni, a geomatician at Ferdi, presented how, with GIS tools, it was possible to map the vulnerability of a large city. His speech focused in particular on the socio-economic vulnerability of the population to natural hazards. He presented an analysis on the type of dwellings and their remotness from the relief infrastructures. [See his presentation]

The presentations were supplemented by field visits to locate the valleys where the most exposed buildings, often also fragile, are constructed.

 

 

Atelier de travail "Cartographier les zones à risque en mettant l'accent sur les crues torrentielles en milieu urbain: l'étude de cas d'Arequipa-Misti"

le volcan Misti (Pérou) Olivier Santoni, géomaticien à la Ferdi participait à cet atelier.

Arequipa est la deuxième ville du Pérou avec environ 1 million d'habitants. Située à environ 15 km du volcan actif Misti et faisant face à une urbanisation incontrôlée, cette ville est régulièrement confrontée à des crues soudaines et des lahars (coulées de boue volcanique).

L'atelier était organisé par l'Université Clermont-Auvergne (Laboratoire Magma et Volcans), l'Université Technologique du Pérou, l'Instituto Geológico Minero y Metalúrgico, l'Université de Nariño (Colombie) et l'Instituto Géofísica-UNAM (Mexique), en présence de la Défense civile et de la municipalité provinciale d'Arequipa. Son objectif était de transmettre aux étudiants et aux décideurs politiques des méthodologies sur la manière de cartographier les aléas, l'exposition et la vulnérabilité dans une grande ville comme Arequipa.

Les présentations portaient sur la cartographie des zones à risque avec les logiciels de simulation (TITAN 2F, Volcworks, etc.), sur l'estimation de la probabilité de dégâts en utilisant la régression logistique et sur l'étude de la vulnérabilité des bâtiments avec des outils d'ingénierie. Olivier Santoni, géomaticien à la Ferdi, a présenté comment, avec les outils SIG, il était possible de cartographier la vulnérabilité d'une grande ville. Son intervention insistait en particulier sur la vulnérabilité socio-économique de la population face aux risques naturels et présentait une étude de la typologie des habitations et de leur éloignement des infrastructures de secours. [Voir sa présentation]

Les présentations ont été complétées par des visites sur le terrain pour repérer les vallées où sont construits les bâtiments les plus exposés, souvent également de construction fragile.