Français

I&P and the Government of Monaco sign a partnership agreement to create the first impact fund dedicated to education in Africa

I&P et le Gouvernement Princier de Monaco signent un accord pour créer le premier fonds d’impact dédié à l’éducation en Afrique FERDI contributes to the project by carrying out a feasibility study.

Monaco, January 15, 2019 - Investisseurs & Partenaires (I&P) and the Government of Monaco signed a partnership agreement to create the first impact fund dedicated to education in Africa. Launched by 2020, its objective will be to address the challenges of access, equity, quality and adequacy of education in Africa. [Photo: © Direction de la Communication/Mikael Alesi].

The first impact fund dedicated to education on the the African continent.

The schooling of the most vulnerable populations and the training of young people represent critical challenges for the African continent. Despite significant progress over the past decade, African education systems face a number of common challenges, such as improving access to education, especially for girls and rural communities, ensuring its quality, and ensuring that the training provided is in line with the needs of local labor markets.

African governments have only limited resources to solve these problems, and as a result the private sector is increasingly seen as a complementary actor in the education sector” says Jean-Michel Severino, President of Investisseurs & Partenaires. There are still very few private initiatives or funds entirely dedicated to education, especially in the field of impact investing. Through the creation of an impact fund dedicated to education, I&P and the Government of Monaco aim to promote accessible, equitable and quality education in Africa. While 50% of the African population is under the age of 20, and 450 million young people are expected to enter the labour market by 2050, the fund will also aim to promote the employability of African youth by aligning university and professional training more closely with the needs of local employers.

The fund will finance and support private educational institutions or companies in the educational ecosystem that produce goods, services and technologies essential to solving these challenges. Several investment hypotheses are currently being examined regarding the investment sectors and criteria, the geographical scope and the financial instruments that will be used.

An initiative led by two actors committed to the development of the African continent

The project is led by the Government of Monaco and Investisseurs & Partenaires (I&P), two actors with strong roots in Africa who have collaborated on several occasions. The Monegasque Cooperation has notably supported the fund IPDEV 2 in order to support the emergence of small and medium-sized enterprises in its priority countries of intervention (Burkina Faso, Madagascar, Mali, Niger and Senegal.

The Government of Monaco is actively involved in the education sector, which is one of its four priorities in the region, along with health, food security and socio-economic integration. According to Gilles Tonelli, Minister of Foreign Affairs and Cooperation, “Education is a weapon of mass construction. Without it, there can be no sustainable development. That is why Monaco invests as much as possible, especially internationally, in the education of children, and in particular girls, in order to break the cycles of poverty and ignorance".

The partnership between I&P and the Government of Monaco includes three components:

  • The feasibility study, conducted between October 2018 and May 2019
  • The recruitment of an International Volunteer of Monaco, who started in October 2018
  • A partnership agreement to define, structure and raise the fund, with a grant from Monaco of €1 million

The founding partners have also formed a Strategic Council, composed of six experts from the African and international education sectors to guide the project team. Meeting for the first time in Monaco and chaired by the President of Ferdi Mr Patrick Guillaumont, this Council brings together the following members: Mrs. Stéphanie Cohn-Rupp, General Manager of Tiedemann Advisors' impact investing program, Mr. David de Ferranti, President of the R4D Foundation, Mrs. Ramata Ly Bakayoko, Minister for Women, Family and Childhood of the Republic of Côte d'Ivoire (and former Minister of Higher Education and Scientific Research), Mr. Dzingai Mutumbuka, President of the Association for Education Development in Africa and former Minister of Education in Zimbabwe, Mr. Jean-Michel Severino, President of Investisseurs & Partenaires, and Mrs. Martina Viarengo, Professor of International Development at the Graduate Institute of Geneva.

FERDI continutes to the project

A feasibility study is currently carried out to determine the opportunities and obstacles related to the creation of an impact vehicle dedicated to education in the African context. Conducted by the Foundation for Studies and Research on International Development (FERDI), the study will provide a better understanding of African educational challenges and identify good practices in education that can be developed and expanded by the private sector.

Press kit : Creation of the first impact fund dedicated to education in Africa

 

 

I&P et le Gouvernement Princier de Monaco signent un accord pour créer le premier fonds d’impact dédié à l’éducation en Afrique

I&P et le Gouvernement Princier de Monaco signent un accord pour créer le premier fonds d’impact dédié à l’éducation en Afrique La Ferdi contribue au projet en réalisant une étude de faisabilité

Monaco, le 15 janvier 2019 - Investisseurs & Partenaires (I&P) et le Gouvernement Princier ont signé un accord de partenariat afin de créer le premier fonds d’impact consacré à l’éducation en Afrique. Lancé à l’horizon 2020, il aura pour objectif de répondre aux enjeux d’accès, d’équité, de qualité et d’adéquation de l’éducation en Afrique. [Photo: © Direction de la Communication/Mikael Alesi].

Le premier fonds d'impact dédié à l'éducation sur le continent africain

La scolarisation des populations les plus vulnérables et la formation des jeunes représentent des enjeux cruciaux pour le continent africain. Malgré des progrès indéniables réalisés ces dix dernières années, les systèmes éducatifs sont confrontés à un certain nombre de défis communs, tels qu’améliorer l'accès à l’enseignement, en particulier pour les filles et les populations rurales, en garantir sa qualité, et assurer une adéquation entre les formations dispensées et les besoins des marchés locaux du travail.

« Les gouvernements africains disposent de moyens limités pour résoudre ces problèmes, et de fait le secteur privé est de plus en plus perçu comme un acteur complémentaire dans le secteur de l'éducation » explique Jean-Michel Severino, Président d’Investisseurs & Partenaires. Les initiatives privées restent à ce jour limitées et très peu de fonds ont été investis dans l'éducation, notamment dans le domaine de l'investissement d'impact. À travers la création d’un fonds d’impact dédié à l’éducation, I&P et le Gouvernement Princier ont pour objectifs de promouvoir une éducation accessible, équitable et de qualité en Afrique. Alors que 50 % de la population africaine a moins de 20 ans, et que 450 millions de jeunes arriveront sur le marché de l’emploi d’ici à 2050, le fonds visera également à promouvoir l’employabilité de la jeunesse africaine en renforçant l’adéquation entre les formations universitaires et professionnelles d’une part, et les besoins des employeurs locaux et de la société d’autre part.

Le fonds permettra de financer et d’accompagner des institutions éducatives privées, ou des entreprises de l’écosystème éducatif produisant des biens, des services et technologies essentiels à la résolution de ces enjeux. Plusieurs hypothèses d’investissement sont aujourd’hui testées concernant les secteurs et critères d’investissement, le périmètre géographique et les instruments financiers qui seront mobilisés.

Une initiative portée par deux acteurs engagés pour le développement du continent africain

Le projet est porté par le Gouvernement Princier, en tant que bailleur, et par  Investisseurs & Partenaires (I&P), en tant qu'opérateur, deux acteurs fortement ancrés en Afrique et ayant collaboré à plusieurs reprises. La Coopération monégasque a notamment apporté son appui au fonds IPDEV 2 afin de soutenir l’émergence de petites et moyennes entreprises dans ses pays d’intervention prioritaires (Burkina Faso, Madagascar, Mali, Niger et Sénégal).

Le Gouvernement monégasque est activement engagé sur le secteur de l’éducation, qui constitue l’une des quatre priorités de coopération en Afrique et en Méditerranée, avec la santé, la sécurité alimentaire et l’insertion socio-économique. Pour Gilles Tonelli, Conseiller-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, « L’éducation est une arme de construction massive. Sans elle, aucun développement durable n’est possible. C’est pourquoi Monaco investit autant que possible non seulement sur son propre sol mais aussi et surtout à l’international sur l’éducation des enfants, notamment des filles, afin d’enrayer les cycles de la pauvreté et de l’ignorance ».

Le partenariat entre I&P et le Gouvernement Princier comprend trois volets :

  • La réalisation de l’étude de faisabilité, conduite entre octobre 2018 et mai 2019
  • Le recrutement d’un Volontaire International de Monaco, effectué en octobre 2018
  • Un accord de partenariat afin de définir, structurer et lever le fonds, assorti d’une subvention de Monaco d’un million d’euros à I&P.

Les partenaires fondateurs ont par ailleurs constitué un Conseil d’Orientation Stratégique, constitué de six experts du secteur éducatif africains et internationaux afin de guider l’équipe en charge du projet. Réuni pour la première fois à Monaco à l’occasion de la signature de l’accord et animé par le Président de la Ferdi M. Patrick Guillaumont, ce Conseil rassemble les membres suivants : Mme Stéphanie Cohn-Rupp, Directrice Générale du programme d’impact investing de Tiedemann Advisors, M. David de Ferranti, Président de la fondation R4D, Mme Ramata Ly Bakayoko, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant de la République de Côte d’Ivoire (et ancienne Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique), M. Dzingai Mutumbuka, Président de l’Association for Education Development in Africa et ancien Ministre de l’Education au Zimbabwe, M. Jean-Michel Severino, Président d’Investisseurs & Partenaires, et Mme Martina Viarengo, Professeure de Développement International au sein du Graduate Institute de Genève.

La Ferdi contribue au projet

Une étude de faisabilité est en cours de réalisation afin de déterminer les opportunités et les freins liés à la création d’un véhicule d’impact dédié à l’éducation dans le contexte africain. Conduite par la Ferdi (Fondation pour les études et recherches sur le développement international), l’étude permettra de mieux comprendre les défis africains en matière d’éducation et d’identifier des bonnes pratiques en éducation pouvant être développées et élargies par le secteur privé.

 

Dossier de presse : Création du premier fonds d’impact dédié à l’éducation en Afrique