Intégration régionale pour le développement en Zone franc

, Ouvrages

Les progrès de l’intégration accomplis en Zone franc interviennent dans un monde en profonde mutation, laquelle en exige encore plus. Les performances économiques des pays africains de la Zone franc, en moyenne autrefois plutôt meilleures que celles des autres pays africains, ne le sont plus. Au moment où l’Afrique sub-saharienne semble avoir trouvé le chemin d’une croissance rapide, l’avantage que donne l’intégration régionale aux pays des deux Unions pourrait être mieux exploité.

L'ouvrage identifie le potentiel de renforcement de l’intégration dans chaque Union à partird’un diagnostic de l’état actuel de l’intégration dans ses principales dimensions. Il s’attache d’abord à l’intégration monétaire et financière qui constitue le socle historique de l’intégration en Zone franc. Puis il analyse successivement les trois domaines d’extension visés par la création des Unions économiques : l’intégration commerciale à laquelle fut associée une harmonisation fiscale, puis la coordination des politiques budgétaires, principal volet de la convergence souhaitée des politiques macroéconomiques, s’appuyant sur un processus de surveillance multilatérale, et enfin les politiques sectorielles communes. Un chapitre particulier est consacré aux enjeux de l’élargissement des Unions, à ses avantages potentiels et ses dangers.

L'ouvrage porte également sur l’impact de l’intégration, tant dans le domaine du commerce que plus généralement de la croissance. Il tente de quantifier les gains attendus du renforcement de l’intégration. La conclusion générale revient sur les principales recommandations et les gains de croissance que l’on peut espérer d’un renforcement de l’intégration et souligne les conditions de sa réussite.

Intégration régionale pour le développement en Zone franc sous la direction de  A.-M. Geourjon, S. Guérineau, P. Guillaumont, et S. Guillaumont Jeanneney. Paris 2013 : Economica